RENDEZ-VOUS AU PROCHAIN COURS

Respiration Holotropique : risques et dangers

Table des matières

Vous êtes en quête de techniques de respiration profonde pour explorer votre esprit et votre conscience ?

La respiration holotropique pourrait bien répondre à vos besoins. Cependant, avant de vous lancer dans cette pratique, il est essentiel de bien comprendre les risques et les avantages qu’elle offre. Dans cet article, nous allons explorer les fondements de la respiration holotropique, les objectifs qu’elle poursuit et les éventuels dangers associés à sa pratique. Nous allons également aborder les contre-indications et les précautions à prendre pour minimiser les risques.

Grâce à ces informations, vous serez mieux informé pour explorer cette technique en toute sécurité et en toute confiance. Sachez aussi qu’il y a différents niveaux de pratique et que vous pouvez choisir ce qui est accessible pour vous aujourd’hui, et cohérent avec vos envies.

Préparez-vous à découvrir une pratique profondément envoûtante, avec de nombreux bienfaits, mais des exigences aussi. Comme pour les sports de haut niveau !

Je suis Sarra Saïdi, Fondatrice de la méthode Rhythmic Breath® !
“Mon ambition est de démocratiser le Breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”

Les bases de la Respiration Holotropique

Explications de la technique holotropique

La respiration holotropique est une méthode de respiration profonde et contrôlée qui a été développée par le psychiatre Stanislav Grof dans les années 1970. Ses travaux sur la psychologie transpersonnelle et le sevreage de consommations de psychédéliques, ainsi que sur le stress post-traumatique l’ont conduit à étudier la respiration consciente et ses différentes possibilités.

Cette technique vise à stimuler la conscience et à permettre l’accès à des états de conscience non ordinaires (ou modifiés). Elle implique une respiration rapide et profonde, souvent accompagnée de musique évocatrice et de techniques de relaxation.

Le terme « holotropique » vient du grec holos, qui signifie « tout » ou « complet », et de trepein, qui signifie « aller vers » ou « diriger ».

Ainsi, la respiration holotropique est une méthode qui vise à diriger notre attention vers notre être intérieur et à nous connecter avec notre moi profond.

Pendant une séance de respiration holotropique, le Coach de Breathwork encourage le participant à respirer rapidement et profondément, en utilisant la bouche plutôt que le nez.

Dans la version originale de la Respiration Holotropique, cette respiration rapide peut durer jusqu’à une heure ou plus, et est souvent accompagnée de musique évocatrice, de techniques de relaxation et de visualisation.

Personnellement, grâce à la méthode Rhythmic Breath®, j’ai adouci au maximum la technique pour en extraire le maximum de bienfaits, sans épuiser le corps comme cela a pu l’être traditionnellement. Un vrai défi qui régale les personnes qui ont envie de tester et qui appréhendent de le faire ailleurs !

La respiration holotropique peut provoquer des sensations physiques intenses, telles que des picotements, des fourmillements, des frissons et des tremblements. Elle peut également provoquer des états de conscience altérés, tels que des visions, des sentiments d’unité avec le cosmos ou des souvenirs refoulés. Un voyage chamboulant !

Objectifs de cette pratique

La respiration holotropique vise à stimuler la conscience et à permettre l’accès à des états de conscience non ordinaires (autrement appelés états de flow ou états de transe). Elle peut aider à libérer des émotions refoulées, à réduire le stress, à améliorer la créativité et à favoriser l’introspection et la gestion des émotions.

Cette pratique est souvent utilisée comme une technique de thérapie alternative pour aider les personnes souffrant de troubles émotionnels ou physiques. Elle est également utilisée comme une méthode de développement personnel pour aider les individus à mieux comprendre leur moi intérieur et à dépasser les blocages du mental.

Bien que la respiration holotropique soit considérée comme une pratique sûre, il est important de noter qu’elle peut également présenter des risques.

Gardez à l’esprit que l’objectif ultime reste le soulagement et le bien-être, et (pas comme j’ai pu voir par ailleurs) l’ouverture d’une boite de pandore, puis aucun suivi…

Se shooter à l’oxygène est simple : il suffit de partir en hyperventilation. Rien de compliqué, ce qui malheureusement démultiplie le charlatanisme et les formations de 3 jours pour se nommer « expert ».

Les risques physiques de la Respiration Holotropique

Augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle

La respiration holotropique, étant une méthode de respiration profonde et contrôlée, peut provoquer une augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle. C’est mécanique. Comme lorsque vous courez et que votre souffle s’ajuste aux besoins du corps.

Cette réaction est due à plusieurs facteurs physiologiques qui se produisent pendant l’utilisation de cette respiration.

Tout d’abord, la respiration rapide et profonde peut provoquer une accumulation d’oxygène dans le sang, ou bien de dioxyde de carbone, selon si vous inspirez beaucoup en expirant peu, ou si vous expirez peu en inspirant beaucoup.

Le dioxyde de carbone est un gaz qui est produit lors de la respiration cellulaire et qui doit être éliminé du corps par les poumons. Lorsque nous respirons rapidement, nous éliminons moins de dioxyde de carbone, ce qui peut augmenter son taux dans le sang. En réponse à cela, notre corps augmente la fréquence cardiaque et la tension artérielle pour faciliter l’apport d’oxygène aux cellules et éliminer le dioxyde de carbone plus efficacement.

L’accélération de la respiration provoque en plus une stimulation du système nerveux sympathique, qui est responsable de la réponse « fight or flight » de notre corps. Cette réponse est caractérisée par une augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, qui sont des réactions normales lorsque notre corps est confronté à une situation stressante. De l’adrénaline se libère.

L’adrénaline est une hormone de stress qui est produite par les glandes surrénales qui peut aussi provoquer d’autres symptômes physiques tels que des sueurs, des tremblements et des vertiges. La température du corps peut aussi changer, en ayant chaud ou froid.

C’est comme si vous faisiez une course à pied, tout en étant statique, un déséquilibre entre l’apport d’oxygène et sa consommation est créé. C’est ce déséquilibre sur quelques minutes qui peut amener l’état modifié de conscience qui est recherché par les praticiens de la respiration holotropique.

Sensations désagréables liées à l’hyperventilation

L’hyperventilation, si elle est inconsciente, ou consciente mais non maîtrisée, est un trouble de la respiration. Elle est d’ailleurs vécue par des personnes qui ont pu faire des crises d’angoisse ou de panique et qui ont eu une envie instinctive de vouloir « chercher plus d’air ».

Quel lien entre hyperventilation et respiration holotropique ?

C’est finalement le fait que le rythme saccadé d’une respiration consciente et maîtrisée entraine une forme d’hyperventilation consciente. S’ensuivent donc les sensations connues en cas d’hyperventilation, telles que des étourdissements, des picotements dans les extrémités, des crampes musculaires et des spasmes, la gorge sèche…

Ces symptômes sont causés par des changements physiologiques qui se produisent dans le corps en réponse à une augmentation de la quantité d’oxygène et de la diminution du dioxyde de carbone dans le sang.

Lorsque nous respirons normalement, notre corps produit suffisamment de dioxyde de carbone pour maintenir l’équilibre acido-basique dans le sang. Cependant, lorsque nous respirons trop rapidement, ce déséquilibre perturbe le corps.

En outre, la diminution du taux de dioxyde de carbone dans le sang peut également causer des picotements dans les extrémités, des crampes musculaires et des spasmes, car le dioxyde de carbone joue un rôle important dans la régulation du pH du sang et la relaxation des muscles.

Il est important de noter que ces sensations désagréables sont généralement temporaires et sans danger pour la plupart des personnes. En effet, notre corps a des mécanismes naturels pour compenser les effets de l’hyperventilation et rétablir l’équilibre acido-basique dans le sang.

Liste des contre-indications à la pratique de la Respiration Holotropique

Si vous avez le moindre doute, posez la question à votre médecin. Cette liste expose les cas généraux, et il est toujours préférable de vous dire que la respiration holotropique ou le breathwork ne sont accessibles que pour les personnes capables de réaliser des sports à haute intensité.

Aussi, si vous avez un doute, lancez-vous progressivement en apprenant d’abord à maîtriser les bases de la respiration contrôlée. Cela vous aidera à découvrir vos capacités et à jauger au mieux ce qui vous convient.

  • Maladies cardiaques : La respiration intense entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, ce qui peut être dangereux pour les personnes souffrant de maladies cardiaques.
  • Hypertension artérielle : La respiration holotropique peut entraîner une augmentation de la pression artérielle, ce qui peut être dangereux pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle.
  • Maladies respiratoires : Comme il s’agit finalement d’une forme d’hyperventilation, si vous avez des troubles respiratoires, demandez à votre médecin. Si vous êtes asthmatique, pareil.
  • Troubles psychiatriques : La respiration holotropique peut provoquer des états modifiés de conscience, ce qui peut être dangereux pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques tels que la schizophrénie ou le trouble bipolaire. Si vous prenez des médicaments psychoactifs, tels que les anti-dépresseurs ou les antipsychotiques, référez-vous à votre médecin.
  • Antécédents de convulsions : La respiration holotropique peut provoquer des convulsions chez certaines personnes, ce qui peut être dangereux pour les personnes épileptiques ou avec des troubles paniques.
  • Grossesse : Cette pratique peut provoquer une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque, ce qui peut être dangereux pour les femmes enceintes. Dans tous les cas, respirer hâtivement sollicite le diaphragme et ce n’est pas une bonne idée pendant une grossesse.

Les contre-indications à la respiration holotropique sont les mêmes que les contre-indications au Breathwork. Des mécanismes similaires sont concernés.

Si vous avez la moindre hésitation, débutez par un cours comme LA PAUSE, qui vous aide à appréhender votre respiration, avec des exercices plus doux.

Ensuite, vous pourrez progresser et décider de votre envie de passer à L’ATELIER ou à L’IMMERSION.

LA PAUSE, L’ATELIER et L’IMMERSION sont les trois formats de sessions qui sont disponibles juste ici.


Découvrir les cours de respiration

Les précautions à prendre absolument

Ne jamais pratiquer seul

Vous l’avez compris, c’est une pratique qui nécessite la surveillance d’une personne capable d’encadrer ce type de sessions. D’ailleurs, si vous voulez toutes les raisons pour ne pas pratiquer seul(e), vous pouvez en savoir plus ici.

Il faut respecter un certain rythme, une certaine durée et des consignes, alors ne prenez pas ce risque inutile. L’objectif est que vous viviez une belle expérience après tout !

Ne pas vous aventurer dans la pratique si vous avez une contre-indication

La respiration est avant tout une question de santé.

C’est l’outil qui relie de la manière la plus puissante le corps et le mental. Si vous touchez à votre respiration, vous activez les deux. Alors, si vous avez le moindre doute concernant des risques, des contre-indications ou que vous ne vous sentez pas en confiance dans l’environnement qui se présente à vous pour pratiquer, ne vous y aventurez pas.

Il y a tellement d’autres manières de faire, que vous trouverez forcément ce qui vous convient. Dans tous les cas, vous pouvez m’écrire sur contact@sarrasaidi.com si vous souhaitez solliciter mon avis.

Où pratiquer en toute confiance ?

Des sessions à Paris

En présentiel, j’interviens à Paris chez Slowe Wellness House (75010), avec une session mensuelle pour la version intensive, et une session hebdomadaire pour la version accessible. 

Des cours en ligne

Les sessions LA PAUSE et L’ATELIER sont accessibles où que vous soyez, et ils vous donnent énormément de bienfaits, sans vous mettre en risques. Le niveau est jaugé pour que vous puissiez profiter de l’expérience, en gardant le contrôle et en apprenant à maîtriser votre respiration.


Accéder au planning en ligne et en présentiel

sarra saidi breathwork formation respiration méditation en ligne paris relaxation sophrologue vidéos gratuites apprendre à respirer formation paris

TU veux Corriger ta respiration ?

? 5 jours de vidéos cadeau !

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation, directement depuis ta boîte mail.


C’est parti !

Vous ne pensiez pas repartir bredouille ? Inscrivez-vous à ma newsletter qui vous donne plein d’astuces pour prendre soin de vous !

rejoinDRE Ma Newsletter

Des astuces, mes coulisses, et encore plus. La newsletter de la bonne humeur et de la sérénité sans prise de tête !



Oui, je consens à recevoir des emails

Pratiquer la Respiration Rythmique

Des cours de Breathwork pour tous les niveaux et les goûts !

Le blog de la Respiration Rythmique

La maîtrise de votre respiration régule profondément votre système nerveux, favorisant la déconnexion, la détente et une amélioration constante de votre bien-être. Parmi les méthodes naturelles les plus efficaces pour prendre soin de vous au quotidien, découvrez le Breathwork !