Cours, Consultations & Evénements

Quels sont les différents types de colère ?

sarra saidi coach breathwork émotions négatives colère sophrologie sophrologue cours de respiration paris en ligne en français

Table des matières

Retrouvez calme et sérénité avec une séance de sophrologie

Êtes-vous souvent confronté à des situations qui vous mettent en colère ? Vous sentez-vous frustré(e), irrité(e) ou agacé(e) par des choses qui vous arrivent au quotidien ? La colère est une émotion naturelle qui peut parfois être difficile à gérer, mais heureusement, il existe des moyens efficaces pour la réguler et la transformer en énergie positive.

Si vous cherchez une solution simple et naturelle pour gérer votre colère, alors les cours de respiration pourraient être la réponse à vos problèmes. En effet, la respiration est un outil puissant qui peut vous aider à calmer votre système nerveux, réduire les tensions physiques et émotionnelles associées à la colère, et favoriser un sentiment de calme et de détente.

Grâce aux cours de respiration, vous apprendrez à utiliser votre respiration pour réguler vos émotions et retrouver un équilibre intérieur. Vous découvrirez des techniques simples et efficaces pour calmer votre esprit, apaiser votre corps et vous reconnecter à votre souffle.

Imaginez un instant pouvoir gérer votre colère de manière sereine et détendue, et transformer cette énergie négative en une force positive pour atteindre vos objectifs. Avec les cours de respiration, cela devient possible ! Alors, n’attendez plus pour découvrir cette technique révolutionnaire et inscrivez-vous dès maintenant pour apprendre à gérer ces émotions qui vous dérangent de manière efficace et durable.

Je suis Sarra Saïdi, Fondatrice de la méthode Rhythmic Breath® !
“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”

Que signifie la colère ?

Définition de la colère

La colère est une émotion humaine naturelle qui se manifeste en réponse à une situation perçue comme injuste, menaçante, frustrante ou offensante. Elle peut être déclenchée par une variété de facteurs, tels que des événements stressants, des insultes, des attaques personnelles, ou des obstacles qui empêchent une personne d’atteindre ses objectifs.

Souvent, elle est perçue comme une émotion négative, même si le mot le plus approprié est : émotion désagréable. Sur le spectre des émotions, elle fait partie de ces émotions qui dérangent et qu’on aide à libérer.

L’émotion de la colère se caractérise souvent par des sensations physiques, comme une augmentation du rythme cardiaque, une respiration rapide (mais courte), des sueurs, des tremblements et une tension musculaire. Elle peut également s’accompagner de comportements impulsifs, tels que des cris, des injures, des coups ou des comportements agressifs.

Bien que la colère soit une émotion normale et naturelle, elle peut devenir problématique si elle est excessive, incontrôlable ou si elle conduit à des comportements violents ou destructeurs. Il est important d’apprendre à gérer la colère de manière saine et constructive, en trouvant des moyens de se calmer et de résoudre les conflits de manière positive.

A contrario, elle peut aussi être dangereuse et se retourner contre vous si elle est inhibée et que vous ne savez pas l’exprimer : auquel cas, elle ronge de l’intérieur et peut impacter votre sommeil, alimentation, vous amener à vous isoler

Ces deux extrêmes ne permettent pas une bonne compréhension et digestion de cette émotion, qui pourtant est là pour vous aider à vous indiquer que la situation vous a heurtée, et c’est une information importante.

La fonction de la colère dans l’émotion humaine

Les explosions de fureur ne se produisent pas par hasard : la colère se manifeste toujours lorsque vous n’atteignez pas votre objectif ou que vous êtes blessé dans votre amour-propre. Réaction d’hostilité, la colère est dirigée contre une cause précise.

Elle se déroule en deux phases :

1. Une réaction émotionnelle qui ne dure que quelques secondes,

2. Une tension sous-jacente qui persiste et pendant laquelle un nouvel accès de colère peut se manifester à nouveau à tout moment (et qui s’entretient avec des ruminations).

La colère est ressentie dans des situations de tension et de malaise, mais la libération volcanique de l’agressivité amène soulagement, voire jubilation.

C’est une émotion qui se dompte dès l’enfance, et on peut le voir en observant la réaction spontanée des enfants qui apprennent à gérer leur colère.

Les différentes manifestations de la colère

La colère peut se manifester de différentes manières et les signes varient d’une personne à l’autre. Voici quelques manifestations courantes de la colère :

Manifestations physiques : Lorsqu’une personne est en colère, elle peut ressentir des symptômes physiques tels qu’une accélération du rythme cardiaque, une respiration rapide et superficielle, des sueurs, des tremblements, une sensation de chaleur ou de tension musculaire.

Réactions verbales : Les comportements verbaux lors de la colère peuvent inclure des cris, des hurlements, des injures, des insultes, des menaces, de la critique et du sarcasme.

Comportements physiques : Les comportements physiques lors de la colère peuvent inclure des gestes agressifs, des mouvements brusques, des objets lancés, des coups ou des actes de violence.

Ressentis émotionnels : irritabilité, de la frustration, de l’agitation, de l’anxiété et de la dépression (migration vers l’émotion de la tristesse).

Les différents niveaux de colère

J’ai classé les niveaux de la colère en quatre. Pour chaque niveau, je vous ai listé le vocabulaire associé pour vous aider à poser des mots et à vous exprimer.

Cette partie est très importante parce que la colère est une émotion qui se libère plus facilement quand elle est exprimée de la bonne manière.

Voici les quatre niveaux de colère :

1. Niveau de colère léger : Il s’agit d’un niveau de colère mineur où la personne ressent une irritation ou une frustration légère. Les manifestations peuvent inclure des soupirs, des grognements ou des expressions faciales de mécontentement.

  • Vocabulaire associé : Irritation, Frustration, Contrariété, Mécontentement, Agacement, Exaspération, Soupirs, Grognements, Mécontentement

2. Niveau de colère modéré : À ce niveau, la colère est plus intense, la personne peut commencer à parler plus fort et à adopter un ton agressif. Les manifestations peuvent inclure des gestes brusques, des insultes ou des accusations.

  • Vocabulaire associé : Colère, Fureur, Rage, Ressentiment, Hostilité, Agressivité, Brutalité

3. Niveau de colère élevé : À ce niveau, la personne peut devenir physiquement agressive et perdre le contrôle de ses comportements. Les manifestations peuvent inclure des cris, des coups, des destructions d’objets et des comportements impulsifs.

  • Vocabulaire associé : Rage, Haine, Désespoir, Perte de contrôle, Impulsivité, Destruction, Violence

4. Niveau de colère extrême : À ce niveau, la colère est très intense et peut mener à des comportements violents, tels que des agressions physiques, des violences verbales extrêmes et des comportements autodestructeurs.


Je veux apprendre à gérer ma colère

Les différents types de colère

La colère étouffée

Cette colère étouffée, elle se manifeste chez une personne se définissant comme incapable de se mettre en colère.

La colère étouffée est une forme de colère qui n’est pas exprimée ouvertement ou de manière constructive. Elle peut être refoulée ou réprimée, et peut donc se manifester de manière subtile ou indirecte, telle que la rancune, l’irritabilité ou la passivité agressive.

Les raisons peuvent varier, mais elles sont souvent liées à la peur des conflits, à la culpabilité, à la honte ou à l’anxiété. Les personnes qui ressentent de la colère étouffée peuvent avoir l’impression que leur colère est inappropriée ou dangereuse, et donc la réprimer pour éviter de nuire aux autres, de se mettre en danger ou encore de déplaire.

Or ce comportement d’inhibition peut avoir des conséquences négatives sur la santé mentale et physique. Elle peut causer du stress, de l’anxiété, de la dépression, de la frustration et de l’irritabilité, ainsi que des problèmes physiques tels que des maux de tête, des douleurs corporelles et des tensions musculaires.

Il est important de reconnaître et de gérer la colère étouffée de manière saine et constructive, afin de maintenir un bien-être mental et physique. Cela peut impliquer de travailler sur la communication et la confrontation des problèmes de manière ouverte et honnête, de chercher des solutions de compromis et de trouver des moyens de gérer le stress et l’anxiété liés à la colère, comme des exercices de respiration anti-stress ou des exercices d’introspection.

La colère rentrée (ou rétro-réfléchie)

Quand la colère se retourne contre soi. La personne enferme sa colère en elle.

La colère rentrée est un type de colère qui survient lorsque nous gardons notre colère pour nous-mêmes, souvent en raison d’un environnement où l’expression de la colère est considérée comme inacceptable ou parce que nous avons peur de l’effet que notre colère pourrait avoir sur les autres.

Cette colère peut causer des sentiments d’anxiété, de stress et de tristesse chez la personne concernée, ainsi que des problèmes de communication et de relations interpersonnelles. En outre, la colère rentrée peut également avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique en augmentant le risque de dépression, d’anxiété, de troubles alimentaires et de maladies cardiovasculaires.

Surtout, cela épuise ! Apprendre petit à petit à extérioriser est une bonne voie pour alléger cette forme de colère. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à solliciter un professionnel qui peut vous guider à adopter un comportement plus sain pour vous.

La colère hypertrophiée

Comme une forme de fureur, cette colère est exprimée dans l’excès et disproportionnée par rapport à sa raison, elle peut entraîner la personne à commettre des actes violents ou déraisonnables.

D’ailleurs, ce comportement peut avoir des répercussions sur l’environnement direct, et vous pourriez finir par croire que c’est « dans votre caractère » ou que « c’est comme ça ».

Au niveau du corps, des répercussions telles que des troubles gastro-intestinaux, des tensions musculaires, du bruxisme,… peuvent se manifester. Enfait, vous n’extériorisez pas, vous amplifiez l’émotion.

La colère verbale

La colère verbale se manifeste lorsque nous sommes blessés par des mots, ou un comportement, ou que nous ressentons de la frustration ou de l’impuissance face à une situation. Cette colère peut être exprimée à travers des mots utilisant des insultes, des critiques ou des remarques blessantes. Elle peut causer des sentiments d’anxiété, de stress et de tristesse chez les personnes concernées, ainsi que des problèmes de communication et de relations interpersonnelles.

De plus, la colère verbale peut également avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique en augmentant le risque de dépression, d’anxiété, de maladies cardiaques et de troubles gastro-intestinaux. Vous pouvez avoir l’impression de ne plus avoir les idées claires.

La colère physique

La colère physique peut se manifester lorsque nous ressentons une menace physique ou perçoit une injustice. Elle peut se manifester par des comportements violents ou la destruction d’objets ou des gestes brusques. La colère physique peut être dangereuse pour la santé mentale et physique, car elle peut augmenter la tension artérielle et le rythme cardiaque, ainsi que causer des lésions corporelles.

De plus, elle peut causer des sentiments de honte, de culpabilité et de regret chez la personne qui en est l’auteur, ainsi que des problèmes de communication et de relations interpersonnelles.

Faire une activité physique est par exemple une meilleure stratégie pour évacuer ce type de colère.

La colère chronique

Être constamment en colère n’est pas un état de stabilité émotionnelle. Ce n’est pas non plus typique d’une personnalité.

Cela peut être le résultat d’un trouble de l’humeur ou d’une histoire de traumatismes, de blessures. Cette colère peut être excessive et constante, même si aucune situation spécifique ne la provoque. Elle peut causer des sentiments de frustration, d’impuissance et de désespoir chez les personnes concernées.

Un travail en profondeur peut être mené pour comprendre, mais aussi et surtout, vous pouvez commencer par vous remettre dans un état de calme régulièrement pour vous rendre compte que vous êtes aussi capable de ressentir de l’apaisement. J’appelle cela « briser le cercle ».

Vous pouvez commencer à tester des pratiques qui vous aident à regagner la sensation de paix intérieure et à vous procurer du bien-être, comme des cours en ligne.

La colère passive-agressive

La colère passive-agressive est un type de colère qui survient lorsque nous ressentons une colère sous-jacente, mais ne sommes pas en mesure ou ne voulons pas l’exprimer directement. Nous pouvons utiliser des comportements passifs-agressifs pour exprimer notre colère de manière indirecte, tels que l’ignorance, la procrastination ou l’expression de sarcasme.

Elle peut même passer pour du sadisme, de la vengeance, et nuire à autrui sans pour autant vous aider à avancer sur votre problématique. En ressortent des sentiments de frustration, de ressentiment et de confusion chez les personnes concernées.


Je veux en parler

Comment gérer sa colère ?

Cela s’apprend : en 5 étapes

1. Prendre une pause : Lorsqu’on ressent de la colère, il est important de prendre une pause pour se calmer. Prendre une respiration profonde, s’éloigner de la situation qui nous a mis en colère ou prendre du temps pour soi peut aider à réduire la tension et la colère. Vous pouvez prendre cette pause seuls ou rejoindre un cours.

2. Identifier les déclencheurs : Il est important d’identifier les déclencheurs de notre colère. Cela nous permet de mieux comprendre pourquoi nous réagissons de cette manière et de prendre des mesures pour éviter ou gérer ces déclencheurs à l’avenir.

3. S’exprimer de manière constructive : Lorsque nous sommes en colère, il est important de s’exprimer de manière constructive. Cela peut inclure la communication assertive, qui consiste à exprimer ses sentiments et ses besoins de manière respectueuse et honnête, sans attaquer ou blâmer les autres.

4. Pratiquer la relaxation : Des techniques de relaxation telles que la méditation active, la respiration profonde, la visualisation peuvent aider à réduire le stress et la tension qui contribuent souvent à la colère. Vous pouvez apprendre par vous-même à travers ce programme en ligne.

5. Trouver un exutoire : Trouver une activité qui permet de libérer la colère de manière constructive, comme faire de l’exercice, écrire dans un journal ou dessiner, peut aider à canaliser cette émotion de manière positive.

Il est important de noter que la gestion de la colère est un processus individuel qui peut prendre du temps et de la pratique.

Si vous souhaitez plus de détails sur chacune de ces étapes, voici 5 étapes pour apprendre à gérer sa colère.

Pourquoi la respiration est-elle un outil puissant contre la colère ?

La respiration est un outil puissant pour gérer la colère car elle permet de calmer rapidement notre système nerveux et de réduire la tension physique et émotionnelle associée à la colère.

Lorsque nous sommes en colère, notre corps entre en mode « combat ou fuite » et notre système nerveux sympathique s’active, entraînant une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la pression artérielle et une respiration plus rapide et superficielle. Cette réponse de stress peut nous amener à réagir de manière impulsive et agressive.

En pratiquant des techniques comme la méthode de Respiration Rythmique® par exemple, nous pouvons stimuler notre système nerveux parasympathique, qui est responsable de la relaxation et de la régulation. En quelques minutes, elle aide à ralentir le rythme cardiaque, abaisser la pression artérielle et favoriser un sentiment de calme et de détente.

De plus, cette pratique peut aider à prendre du recul par rapport à la situation qui nous met en colère et à mieux réguler nos émotions, ce qui est une leçon pour la vie !

Si vous voulez en savoir plus sur la méthode rapide pour apaiser la colère, je vous la détaille juste ici !


Accéder au planning des cours de respiration

sarra saidi breathwork formation respiration méditation en ligne paris relaxation sophrologue vidéos gratuites apprendre à respirer formation paris

TU veux Corriger ta respiration ?

? 5 jours de vidéos cadeau !

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation, directement depuis ta boîte mail.


C’est parti !

Vous ne pensiez pas repartir bredouille ? Inscrivez-vous à ma newsletter qui vous donne plein d’astuces pour prendre soin de vous !

rejoins Ma Newsletter

Des astuces, mes coulisses, et encore plus. La newsletter de la bonne humeur et de la sérénité sans prise de tête !



Oui, je consens à recevoir des emails

Pratiquer la Respiration Rythmique

Des cours de Breathwork pour tous les niveaux et les goûts !

Le blog de la Respiration Rythmique

La maîtrise de votre respiration régule profondément votre système nerveux, favorisant la déconnexion, la détente et une amélioration constante de votre bien-être. Parmi les méthodes naturelles les plus efficaces pour prendre soin de vous au quotidien, découvrez le Breathwork !