Cours, Consultations & Evénements

Comment entrer en transe avec la méditation et la musique ?

sarra saidi breathwork respiration holotropique paris méditation transe état de conscience modifié créativité atelier hypnose musique

Table des matières

Retrouvez calme et sérénité avec une séance de sophrologie

La musique peut amener vers bien des états émotionnels. Rires. Pleurs. Colère. Mais pas seulement ! Les tempos musicaux entraînent parfois l’esprit dans une transe, aussi appelé état de conscience modifié. Toutefois, comment ce phénomène arrive-t-il ? Peut-on la reproduire autrement ?

Oui, grâce au Breathwork et aux modifications des rythmes respiratoires.

Afin de prouver la véracité de cette forme méditation dynamique, essayez-la. Pour ce faire, découvrez dans cet article, un exercice ouvert à tous.

Alors, respirez aux sons de vibrations musicales. Leur secret, elles mènent vers une transe bonifiante et vivifiante. Une sorte de danse de l’esprit, aussi appelé état de flow. Une question fascinante.

Je suis Sarra Saïdi, Fondatrice de la méthode Rhythmic Breath® !
“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.

Qu’est-ce que la méditation transcendantale ?

Lorsque l’on pense à la transe corporelle, une image arrive souvent à l’esprit. Celle d’un chaman dansant et chantant autour d’un feu. Comme possédé. Le tout en fumant une pipe de bois avec une plume sur la tête. Alors, un rêve survient instantanément près de lui… Sans nul doute provoqué via l’herbe qu’il ingère.

C’est le grand mythe qui passe dans les films !

D’accord, le chamanisme peut soutenir un besoin en bien-être. Mais, là n’est pas le sujet. Il s’agit plutôt de parler de la transe. Plus particulièrement, celle attrayante à la méditation et la musique. Toutefois, si vous souhaitez en connaitre davantage sur l’expérience du corps en transe, un très bel ouvrage évoque la pratique. Il est ainsi question de la multitude de techniques des transes.

Concrètement, la méditation transcendantale apaise l’esprit. Notamment en le menant vers un silence relatif à la conscience. Apaisée donc. Autrement dit, pas de concentration assidue, ni de souhait se vider l’esprit. Simplement, poser son corps en favorisant une attention sur la respiration.

À savoir que cette méditation offre plusieurs bénéfices. À la fois sur la santé physique, psychique, les comportements sociaux et sur l’écosystème de l’individu. Des points essentiels à un équilibre s’en retrouvent améliorés : le sommeil, les capacités cérébrales, l’énergie vitale. Tout se retrouve boosté à l’instar d’un cocktail redynamisant.

Aussi, les risques d’anxiété, de stress, de burn-out, de dépression et les maladies cardiovasculaires diminuent. Bref, le corps et l’esprit s’alignent vers un bonheur commun. Petit plus, plusieurs formes méditatives existent et se complètent à merveille.


Accéder au planning des sessions

Les origines de la méditation par la transe

Les études sur la respiration et les effets psychédéliques

La couche qui sépare la méditation, la respiration conscience et la transe est très fine. En respirant en conscience, vous pouvez rapidement tomber en transe. Comment le reconnaître ?
Voici la liste qui indique que vous êtes en transe.

Certaines pratiques impulsent cet état de transe encore plus que d’autres. La respiration holotropique notamment : de manière consciente, elle active une respiration continue, circulaire, qui amène des états modifiés de conscience. Le mouvement continu amène un état de « flow ». Des chercheurs comme Stanislav Grov, Léonard Orr, l’équipe de Wim hof ou encore Mihaly Csikszentmihalyi se sont penchés sur cet état.

Une sensation d’accomplissement en émane parce que tous les ingrédients sont présents : la voix du juge intérieur se tait alors que la voix de la détermination s’active, et plus que jamais, vous êtes dans l’instant présent.

Le courant de la méditation transcendantale

La méditation transcendantale trouve ses fondements par un célèbre yogi originaire d’Inde. Ainsi, le programme de Maharishi Mahesh reste encore aujourd’hui celui avec le plus d’adeptes en méditation. Telle la science de l’être qu’il décrit souvent. Parmi les pratiquants, on retrouve par exemple les Beatles qui ont contribué à populariser la discipline.

Donc, nous le voyons ici, la musique ne reste jamais loin de la transe corporelle. Ni même de la méditation. C’est pourquoi, il existe des sonorités idéales pour atteindre cet état de transe ou simplement des musiques pour méditer. Hasard ou coïncidence ?

D’ailleurs, un phénomène explique en partie comment le corps entre en transe avec la musique. Le tempo ! Particulièrement leur composition acoustique. Cela grâce aux différents composants qui déclenchent des impulsions électriques. Ces derniers émettent effectivement des vibrations entrant en résonance avec l’organisme. De là, le cerveau analyse les sons. S’ensuit quelques fois des cris, des tremblements ou une excitation incontrôlée. Bref, une transe déclenchée.

Parallèlement à la musique, la respiration vient compléter l’apparition de l’état souhaité. C’est pourquoi, des rythmes musicaux accompagnement des techniques de respiration pendant mes séances de breathwork. Il s’agit, en somme, de l’essence de ma méthode RHYTHMIC BREATH®.

Les étapes de la pratique méditative

Voici une méthode basée sur la respiration. Elle peut ainsi se classer dans la pratique de méditation transcendantale comme sa cousine le breathwork d’ailleurs. Aisément réalisable, la méditation prend 15 à 20 minutes et peut se faire assise. Avec ou sans musique, le corps entre alors en transe avec la modification du rythme respiratoire.

En ce sens, l’organisme se met en hyperventilation. Sans gravité, fort heureusement. À retenir que tout redevient à la normale suite à la séance. Finalement, les bénéfices arrivent, en parallèle, du sentiment de sérénité inhérent à la méditation.

A présent, prenez le temps de lire entièrement les 15 étapes de cette méditation avant de vous lancer. Enfin, assurez-vous de ne pas être dérangé durant cet instant pour vous. Loin des tumultes quotidiens. L’objectif : entrer en transe corporelle pour des bienfaits sur l’organisme. C’est parti !

1. Au choix : mettez de la musique. Par exemple via cette playlist Spotify issue d’une séance de breathwork.

2. Installez-vous confortablement sur une chaise ou un coussin. Votre colonne vertébrale doit être droite pour plus de facilité.

3. Fermez les yeux.

4. Positionnez vos mains de la façon suivante : face à face, puis remontez-les au niveau des épaules. Tendez vos doigts vers le haut en les plaçant près de la gorge.

5. Faites de longues respirations à partir du diaphragme.

6. Prenez conscience de votre posture physique, de votre corps.

7. Méditez de la sorte pendant 15 à 20 minutes.

8. Terminer la séance en prenant une grande inspiration profonde.

9. Retenez votre souffle aussi longtemps que vous le pouvez.

10. Durant ce temps, pressez vos poings joints sur votre chakra du cœur, puis sur le chakra plexus solaire. (en savoir plus sur les chakras par ici).

11. Expirez.

12. Inspirez fortement encore une fois en plaçant vos poings sur vos côtes avec les bras contre le corps.

13. Retenez votre respiration le plus longtemps possible.

14. Expirez !

15. Reprenez conscience de votre corps et relaxez-vous


Je veux me faire accompagner

Est-ce qu’il y a des contre-indications à cette pratique ?

La transe est un état « naturel ». L’impression de se perdre dans ses pensées. Cet état de transe est bien connu par les personnes qui ont l’habitude de méditer, ou qui ont déjà testé l’hypnose.

D’ailleurs, si vous vous êtes déjà perdus dans vos pensées, vous aussi vous connaissez.

Pour respirer en rythme avec la musique et entrer en transe, il faut néanmoins s’assurer que vous êtes en bonne santé mentale. En effet, par définition, une transe est un état de conscience modifié, c’est donc une dissociation entre le corps et l’esprit, ce qui est absolument contre-indiqué en cas de bipolarité ou de troubles de la personnalité.

Les pratiques autour du Breathwork peuvent faire peur parce qu’elles impliquent un certain lâcher-prise. Souvenez-vous que vous pouvez y aller à votre rythme, et que la meilleure manière d’y prendre du plaisir et d’en tirer les bienfaits, c’est de vivre les sensations en respectant votre rythme.

Assurez-vous aussi de pratiquer avec une personne de confiance, parce que dans ce milieu, vous pouvez vite tomber dans des cercles de manipulation et d’influence.

Pourquoi avoir fondé la Respiration Rythmique® ?

Pour justement l’amener comme une discipline à part entière, neutralisée de toutes ces chimères.


Accéder au planning des cours de respiration

sarra saidi breathwork formation respiration méditation en ligne paris relaxation sophrologue vidéos gratuites apprendre à respirer formation paris

TU veux Corriger ta respiration ?

? 5 jours de vidéos cadeau !

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation, directement depuis ta boîte mail.


C’est parti !

Vous ne pensiez pas repartir bredouille ? Inscrivez-vous à ma newsletter qui vous donne plein d’astuces pour prendre soin de vous !

rejoinDRE Ma Newsletter

Des astuces, mes coulisses, et encore plus. La newsletter de la bonne humeur et de la sérénité sans prise de tête !



Oui, je consens à recevoir des emails

Pratiquer la Respiration Rythmique

Des cours de Breathwork pour tous les niveaux et les goûts !

Le blog de la Respiration Rythmique

La maîtrise de votre respiration régule profondément votre système nerveux, favorisant la déconnexion, la détente et une amélioration constante de votre bien-être. Parmi les méthodes naturelles les plus efficaces pour prendre soin de vous au quotidien, découvrez le Breathwork !