RENDEZ-VOUS AU PROCHAIN COURS

Respirer dans un sac en papier : Pourquoi et comment ?

Table des matières

On peut penser que respirer dans un sac correspond à un simple cliché de film qui représente une scène de panique, d’oppression ou encore de dégoût. En réalité, respirer dans un sac en carton ou en papier kraft a une réelle explication : c’est une manière de réguler sa respiration lorsqu’elle s’emporte.

Ainsi, ce protocole est recommandé en cas de crise de panique ou d’angoisse, mais aussi pour les personnes ayant des troubles respiratoires comme l’hyperventilation, ou bien des maladies comme l’épilepsie et la spasmophilie.

Découvrez les explications et comment on peut réguler son souffle pour éviter ou du moins alléger ces désagréments.

Je suis Sarra Saïdi, Fondatrice de la méthode Rhythmic Breath® !
“Mon ambition est de démocratiser le Breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”

Pourquoi on fait respirer dans un sac ?

Les explications : un moyen de réguler l’équilibre O2/CO2

Vous n’êtes pas sans savoir que l’inspiration amène de l’oxygène (O2) alors que l’expiration renvoie du dioxyde de carbone (CO2). Entre les deux, l’air inhalé passe depuis nos alvéoles pulmonaires, circule dans notre sang pour alimenter nos cellules avant d’être expiré.

Un cycle classique et sain a lieu lorsque votre organisme sait exactement repérer le moment où il a de nouveau besoin d’air pour aller chercher la prochaine respiration. Cette « jauge » qui provoque la contraction du diaphragme à l’origine de l’inspiration est influencée par l’équilibre entre l’oxygène et le gaz carbonique dans le sang .

Or, il est intéressant dans certaines situations de ré-inspirer du gaz carbonique pour inhaler à nouveau ce gaz s’il n’y en a pas assez dans le sang. Le CO2, ou dioxyde de carbone, ou encore gaz carbonique, est en réalité essentiel à l’organisme, même s’il a longtemps eu mauvaise presse (considéré comme un « gaz déchet »).

Un déséquilibre entre l’O2 et le CO2 est ce qui provoque un changement de pH dans le sang, et in fine, la tétanie, l’alkalose, ou l’acidose, selon si vous êtes en excès d’oxygène ou de dioxyde de carbone.

C’est d’ailleurs pour cela que le Breathwork est absolument contre-indiqué pour les personnes qui sont épileptiques ou qui font de la spasmophilie : déséquilibrer le PH du sang est exactement ce qui peut provoquer une nouvelle crise.

Les vieux sacs en carton ou en papier ont ainsi une vraie raison d’être !

Pourquoi un sac en carton ou en papier kraft ?

L’image la plus populaire est celle de la personne qui respire dans un sac en papier kraft.

D’autres scènes de séries suggèrent aussi des respirations dans sa manche, dans une veste ou dans un ballon. 

En réalité, la respiration dans un sac en carton (contrairement à un sachet en plastique par exemple), c’est qu’il est hermétique et idéalement sans trous. Ainsi, vous inhalez à nouveau le maximum de gaz carbonique pour rétablir l’équilibre gazeux dans le sang.

Comme l’objectif est de calmer l’hyperventilation (trop d’inspirations rapides, ou trop d’expirations rapides), plus vous ré-ingérez le dioxyde de carbone nécessaire, et plus vous pourrez vous stabiliser rapidement.

Respirer dans sa veste ou dans sa manche pourquoi pas, c’est à portée de main, mais c’est moins efficace en cas de crise.

Il existe des masques en vente en pharmacie et vous pouvez vous équiper si vous savez que vous souffrez de ce genre de troubles. Votre médecin sera le plus à même de vous conseiller.

Comment utiliser un sac en carton contre l’hyperventilation ?

Pour que la technique fonctionne, il faut bien placer le sac en couvrant à la fois le nez et la bouche pour que les deux entrées respiratoires souvent couvertes. Plus vous expirez dans le sac, et plus vous le remplissez de CO2, et plus vous faites monter le taux de CO2 contenu dans le sac.

Attention, dans l’état la panique dans ce genre de situations peut l’emporter et vous pourriez avoir envie de respirer encore plus vite, mais c’est contre-productif : en réalité, plus vous respirez lentement, et plus l’exercice sera efficace. Votre esprit se calme quand vous reprenez la maîtrise, via une respiration abdominale (ou profonde) par exemple.

L’utilisation ne devrait pas dépasser 10-15 minutes, le temps de vous soulager, mais sans plus pour éviter de tomber dans le déséquilibre inverse, avec la présence de trop de CO2.

Après l’utilisation de ce sac, concentrez-vous sur une respiration lente, jusqu’à revenir à un état de calme : la crise est derrière vous.

Petite astuce : entraînez-vous à l’utiliser pour ne pas vous laisser surprendre si vous savez que vous êtes sujets à ce genre de « surprises ».

Dans quel cas respirer dans un sac ?

En cas de crise de panique ou d’angoisse

Les crises de panique ou d’angoisse sont souvent la réponse à un déclencheur (un danger réel), ou à une pensée parasite (danger imaginé).  Elles peuvent même être associées à des peurs profondes ou à des traumatismes, ou à des troubles qui nécessitent un soutien psychologique.

Épuisantes, il est conseillé de se faire aider pour gérer au mieux ces situations.

La respiration consciente est l’outil numéro 1 contre les crises d’angoisse ou de panique, mais elles nécessitent de l’entrainement, et c’est pour cela que malheureusement, beaucoup abandonnent avant même de voir des résultats.

Travailler fondamentalement votre respiration permet de vous donner les outils nécessaires pour réguler tout type d’anxiété, et c’est toute l’ambition de la méthode Rhythmic Breath®.

Le format de cours LA PAUSE de 30 minutes est le format le plus approprié pour s’initier à une pratique régulière qui permet une meilleure confiance en soi et une meilleure régulation de son état interne.

D’ailleurs, si vous hésitez, vous pouvez en savoir plus au sujet de la différence entre une crise de panique et une crise d’angoisse, juste ici.

Pour ralentir le syndrome d’hyperventilation

L’hyperventilation peut être ponctuelle ou chronique.

Si elle est chronique et qu’elle s’installe dans le temps, il s’agit alors d’un trouble qui nécessite une consultation.

En écartant la piste de la maladie respiratoire, vous pourriez trouver des raisons davantage psychologiques comme un stress mal géré, une trop grande pression, beaucoup d’émotions négatives non digérées…

Une respiration normale tourne autour de 12 cycles par minute en moyenne, tandis que l’hyperventilation correspond à une respiration trop rapide et trop courte, qui déséquilibre la répartition des gaz vitaux dans le sang : en expirant beaucoup dans un court laps de temps, vous vous videz de votre CO2. Au contraire, en inspirant beaucoup dans un court laps de temps, vous vous remplissez de beaucoup d’O2.

L’hyperventilation comporte des dangers et il convient de savoir comment réagir face à ces symptômes :

– Augmentation du rythme cardiaque sans effort physique

– Palpitations, vertiges, fourmillements

– Gorge asséchée, vision trouble

Après plusieurs minutes d’hyperventilation peut survenir une tétanie et une forte sensation d’oppression.

En cas de maladies comme l’épilepsie ou la spasmophilie

Mon site a une ambition éducative et n’a aucune vertu de conseil médical. Si vous souffrez de troubles respiratoires, nerveux ou cardiaques, votre médecin reste la personne la plus à même de vous décrire la meilleure manière de procéder pour soulager les crises.

Il s’agit ici de maladies, et non d’une réaction psychologique, donc il est réellement approprié de discuter du protocole à mettre en place avec le professionnel de santé qui vous suit.

Ceci dit, respirer dans un sac, dans un ballon ou dans votre veste reste recommandé pour éviter l’hyperventilation qui peut être à l’origine d’un déclenchement d’une crise d’épilepsie ou de spasmophilie. Cela aide à la régulation des échanges gazeux et à calmer l’esprit, en ralentissant sa respiration.

Attention aux exercices de respiration que vous effectuez si vous souffrez de l’une de ces deux maladies : évitez les exercices rythmés, intenses, et votre meilleure amie est la respiration abdominale et la cohérence cardiaque.

sarra saidi breathwork formation respiration méditation en ligne paris relaxation sophrologue vidéos gratuites apprendre à respirer formation paris

TU veux Corriger ta respiration ?

? 5 jours de vidéos cadeau !

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation, directement depuis ta boîte mail.


C’est parti !

Quels exercices contre les crises de panique ?

Tous les exercices qui régulent l’hyperventilation vous aident

Je pense notamment à la respiration Butyeko, qui s’intéresse à l’apnée et part du principe que c’est en ralentissant au maximum votre respiration que vous pouvez réguler votre souffle.

Aussi, la cohérence cardiaque (inspirer sur 5 temps, expirer sur 5 temps) est intéressante pour sa fonction de régulation tant à niveau respiratoire que cardiaque, et vous y verriez aussi une utilisation intéressante pour l’amélioration du sommeil, et de votre concentration.

Je vous propose d’ailleurs gratuitement cette vidéo si vous voulez tester 5 minutes, c’est le moment de passer à l’action !

Les pratiques de méditation et de yoga, en étant guidés

Souvent, les personnes qui savent respirer y ont été sensibilisées par ces deux pratiques de plus en plus répandues pour leurs bienfaits anti-stress. La méditation est une pratique qui peut prendre différentes formes, et vous avez énormément de ressources pour vous guider.

Attention tout de même pour les personnes qui n’arrivent pas du tout à lâcher-prise, commencez la méditation progressivement. Il se pourrait que cela vous mette dans un inconfort qui vous dégoûte de la pratique. Pour en savoir plus vous pouvez lire sur les revers de médaille de la méditation.

Si elle est bénéfique dans la majorité des cas, certaines crises de panique en pleine méditation ont été remontées parce que l’effort devenait angoissant.

N’ayez pas besoin de respirer dans un sac en papier ou en carton pendant un cours de méditation, la situation pourrait être assez cocasse. 🙂


Accéder au planning des cours de respiration

Vous ne pensiez pas repartir bredouille ? Inscrivez-vous à ma newsletter qui vous donne plein d’astuces pour prendre soin de vous !

rejoins Ma Newsletter

Des astuces, mes coulisses, et encore plus. La newsletter de la bonne humeur et de la sérénité sans prise de tête !



Oui, je consens à recevoir des emails

Pratiquer la Respiration Rythmique

Des cours de Breathwork pour tous les niveaux et les goûts !

Le blog de la Respiration Rythmique

La maîtrise de votre respiration régule profondément votre système nerveux, favorisant la déconnexion, la détente et une amélioration constante de votre bien-être. Parmi les méthodes naturelles les plus efficaces pour prendre soin de vous au quotidien, découvrez le Breathwork !