🎁 Ton conseil bien-être hebdo gratuitement dans ta boîte mail

Comment éloigner vos émotions négatives avec le Breathwork ?

Toutes les émotions sont nécessaires.
En effet, elles nous aident à mieux envisager les situations quotidiennes. C’est pourquoi, nous apprenons à les écouter avec le breathwork. Sans jugement. Pourtant, nous appréhendons certaines d’entre elles. La peur, l’anxiété, la colère ou encore la culpabilité. Ces dernières entrent pleinement au sein des “émotions négatives”. Alors pourquoi cherchez à les comprendre… En quoi le souffle aide à les débloquer ?

Je suis Sarra Saïdi, coach bien-être !

“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”

Quelles sont les émotions négatives ?

La roue de Plutchik au centre de la réflexion

Selon la roue de Plutchik, nous disposons d’un panel de 8 émotions principales. Afin de bien les différencier, le psychologue américain leur attribue à chacune une couleur.

Ainsi, nous retrouvons :

  • jaune = joie
  • vert clair = confiance
  • vert foncé = peur
  • bleu = surprise
  • violet = tristesse
  • rose = dégoût
  • rouge = colère
  • orange = anticipation.

Dans l’optique de les reconnaître davantage, Plutchik nuance les teintes en fonction de l’intensité des émotions. 

En ce sens, la colère se transforme en rage dans son expression la plus explosive. A contrario, cette émotion négative s’atténue en contrariété. Simplement. Il s’agit là de sa forme la plus “douce”. Ne dit-on pas : “Voir rouge”. Expression désignant sans fioritures un fort accès de colère.

 

Une seconde émotion négative. La peur. Elle tire indubitablement vers la terreur, au pire, et vers l’appréhension, au mieux. Toutefois, il est important de noter que les émotions se combinent. Par exemple, associée à la confiance, la peur aboutit sur la soumission. D’autre part, mélangée à la surprise, cela confère un sentiment de crainte. Alors, est-ce forcément négatif ? 

À l’intérieur de la roue, les branches sont disposées de telle façon que nous apercevons les émotions opposées. Autrement dit, la colère et la peur s’opposent. De la même manière, la tristesse se pose en antagonisme de la tristesse. Logique !

roue des émotions plutchik sarra saïdi breathwork coach podcast rythmetonflow comment gérer ses émotions négatives

L'observation et l'identification des émotions, pour enfin vivre ses émotions

Ce que la respiration, la méditation, la pleine conscience, le yoga, ou encore la sophrologie nous enseignent, c’est que toute émotion réprimée s’exprime d’une manière ou d’une autre.

Soit sous forme d’un blocage corporel, ou d’une pensée envahissante, des ruminations, bref, les émotions doivent être écoutées.

D’ailleurs, les enfants réagissent de manière très intuitive car ils n’ont pas été conditionnés à ce fonctionnement de vouloir contrôler ses émotions.

Dans notre société, au travail, ou dans les familles, il n’est pas toujours facile de libérer les émotions, alors elles finissent par être niées, jusqu’à ne plus vraiment les ressentir.

Le travail du souffle, et notamment le breathwork permet cette reconnexion à la part instinctive. 

En levant les barrières du mental, en étant davantage dans le corps, l’enfant intérieur recommence à s’exprimer. Ce sont d’ailleurs des sessions qui peuvent être très émotionnelles et remontée à des moments de vie douloureux, puisque des émotions ont pu se figer dans ces moments là. 

Les américains appellent ce phénomène la guérison, ou encore, trauma healing. C’est extrêmement libérateur, et il n’est pas rare que des personnes pleurent d’émotion, au cours d’une séance qui vise à travailler cet aspect de guérison.

Les émotions négatives au cœur du breathwork ?

Sinon, revenons au pouvoir du souffle sur nos émotions. Principalement, sur nos émotions négatives. Pourquoi éprouvons-nous de la culpabilité, de la honte, tout comme de la jalousie ? Que disent ses émotions sur nous ? 

 

Lors de séance de breathwork, la libération du souffle entraine notre corps au lâcher-prise. Entre autres. Avec lui, un torrent de chamboulements arrive. Pour le bien-être général. Rassurons-nous ! Au-delà de décompresser, le breathwork guide vers la compréhension de nos émotions.

 

Après coup, les messages de notre subconscient dessinent le chemin de la libération émotionnelle. Rien que ça ! Alors, cela peut arriver au bout de plusieurs séances. 

Encore que, pour certaines personnes, le processus parvient plus rapidement. Pas de règle. Nous sommes tous différents ! Le mot d’ordre : l’écoute. En toute bienveillance, il convient d’accueillir nos émotions

 

Dans cette démarche, je vous propose mes prestations de coach breathwork. Au cours d’ateliers thématiques à distance, je vous propose une démarche basée sur le respect et le souffle… Dans votre bulle, vous serez guidés par ma voix. De plus, un autre support s’invite lors des ateliers “signature” du breathwork : la musique 

Comment écouter nos émotions ?

Zoom sur le lien direct entre une émotion et un besoin

Commençons par un constat : derrière chaque émotion négative se cache un besoin non satisfait. Voilà, c’est dit !

 

Une honte enfouie. Résulte-t-elle d’une gêne non élucidée ? D’un sentiment quelconque non divulgué ?

Une colère récurrente. S’agit-il d’un événement passé bloquant ? D’une parole récurrente que vous entendez à votre sujet ?

 

Toujours est-il que de nombreuses solutions existent pour faire face aux flots d’émotions négatives. 

Parmi elles, nous retrouvons la méthode de Latifa Gallo, coach de vie depuis plus de 20 ans. Elle est d’ailleurs l’auteure de nombreux livres sur le stress et de la gestion des émotions.

La méthode en question se nomme “OSBD”. Pourquoi cet acronyme ? Simplement, il permet de désigner aisément les étapes facilement réalisables.

 

  • O pour observation : sans jugement, observez votre ressenti. Quelle émotion vous traverse ? Dans quelle situation vous trouvez-vous ?
  • S pour sentiment : laissez l’émotion qui sommeille en vous s’éveiller.
  • B pour besoin : formulez le besoin se cachant derrière le sentiment. Identifiez votre besoin. Pour ce faire, vous pouvez vous aider de la pyramide de Maslow. Elle regroupe les 5 besoins indispensables à l’être humain (physiologique, sécurité, sociaux, reconnaissance, auto-réalisation).
  • D pour demande : affirmez clairement votre demande ! Sans vous préoccuper du jugement, encore une fois.
respiration abdominale écoute de soi gestion des émotions ateliers collectifs

Et le breathwork alors ?

Autre fait, le breathwork vient réveiller les sentiments. Merveilleux ! À travers les exercices de respiration, nous trouvons effectivement des ressources indispensables à notre fonctionnement. Explications. En plongeant notre corps dans un état d’hyperventilation, nous le conduisons à évacuer le surplus

 

Bref. L’essentiel reste. 

 

En somme, notre organisme prend ce qu’il dont il a besoin. Le pouvoir du souffle, c’est aussi ça ! 

 

Vous manquez de sommeil. Attendez-vous à dormir.

Vous ressentez un blocage émotionnel ancien ou récent. Surprenez-vous à pleurer.

Vous accumulez une charge mentale. Apprêtez-vous à la libérer.

 

Pas de panique. Quelles que soient les émotions dégagées pendant le breathwork. Tout est normal ! Pour plus d’assurance, découvrez le témoignage d’Elise. Ayez confiance. Elle a eu l’occasion de participer à un atelier.

 

“Pour avoir participé plusieurs fois aux séances « Breathe in » de Sarra, j’ai pris conscience de ma respiration au quotidien. Elle a tenu sa promesse, j’ai l’impression de ne plus respirer comme avant ! Au-delà de la respiration, Sarra arrive à nous faire voyager au plus profond de nous-mêmes. C’est impossible à décrire, il faut tester ! Encore merci !!.” Elise

 

La libération du souffle montre le chemin du bien-être. Mental. Physique. Émotionnel. Parcourez l’ensemble des bienfaits du breathwork à travers cet article de blog.

Une envie d’en apprendre plus sur l’univers de Sarra Saïdi. Découvrir le breathwork à travers une newsletter hebdomadaire vitaminée.

breathing fresh air breathwork sarra saidi respirer sport susan oubari bienfaits emotions santé physique emotions

La gestion des émotions, une thérapie à part entière, encore complexe et sous-estimée

Le breathwork est effectivement une des techniques que j’utilise.

Mais ce n’est pas la seule. Il m’arrive, en fonction du besoin, de recourir à des techniques « cousines », afin d’amener davantage de calme et de légèreté dans l’accompagnement émotionnel.

Par exemple, la cohérence cardiaque aide à canaliser les émotions et à revenir au calme en l’espace de cinq minutes.

La sophrologie, quant à elle, aide à se mettre à l’écoute de ses ressentis, psycho-corporels, c’est-à-dire, à la fois au niveau du mental, mais aussi du physique. Par des mouvements doux, des respirations lentes et de la visualisation, elle installe ce calme dans le corps et ralentit le mental.

La respiration peut également être un outil d’induction hypnotique, qui va amener un état de transe propice à un travail sous hypnose.

Bref, le champs de la respiration est illimité, il n’en tient qu’au thérapeute de savoir piocher dans la technique qui convient.

Mieux gérer ses émotions amène clairement du calme et de la sérénité au quotidien.

C’est prouvé, les techniques existent, c’est à vous de reprendre votre gestion émotionnelle en main !

Comment faire si je suis hypersensible ?

Si tu as l’impression que les émotions pour toi au quotidien, correspondent à des montagnes russes, sache que c’est un cadeau de pouvoir ressentir à la fois énormément de joie, mais aussi d’avoir une intelligence émotionnelle avec les autres.

Malheureusement, la gestion des émotions dites « négatives » peut alors compliquer le quotidien, et augmenter le niveau de stress et d’anxiété dus à cette hypersensibilité.

Ce n’est clairement pas une fatalité puisque les techniques de respiration et de thérapie peuvent s’appliquer à tous les profils.

Il en tient à l’expérience et au savoir-faire du thérapeute de trouver la méthode qui peut vous accompagner le mieux vers un retour au calme et davantage de sérénité.

Vous êtes maître de votre transformation, mais les outils sont là pour s’adapter à chaque personne : son histoire, son vécu, mais aussi ses sensibilités.

Chacun est unique, donc les émotions sont aussi vécues de manière unique.

Est-ce une réaction après des années de refoulement ?

Beaucoup d’hypersensibles ont augmenté leur sensibilité en réprimant justement leurs émotions. C’est ce qui peut paraître paradoxal.

En réalité, chaque émotion réprimée est amplifiée

Se réconcilier avec ses émotions, y compris les émotions désagréables est donc ce qui trace le chemin vers la paix intérieure.

Ne surtout pas cacher ses émotions : les verbaliser, les écrire ou les exprimer par la danse, l’art-thérapie ou encore la musique sont d’excellentes idées pour les matérialiser et ainsi les canaliser.

Ce sujet est passionnant. N’hésite pas à m’écrire si tu veux davantage d’informations, je te répondrai avec plaisir !

Sarra

Cet article vous a parlé ? Il a résonné en vous, tel le pouvoir du souffle dans votre corps… Laissez un commentaire pour donner votre avis.

Article conçu par Isabelle Schmitt | Copywriter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je suis Sarra, sophrologue et coach spécialisée en respiration

“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”
Je pense aussi que “les gens ne s’intéressent à leur respiration que le jour où ils s’étouffent”. Loin de vouloir donner une leçon, il s’agit plutôt d’un rappel, ô combien vital.

Podcast Equilibre Rythme Ton Flow sur Spotify Youtube
Rythme Ton Flow

Le Podcast de l’Equilibre : ouverture sur des parcours inspirants, ambitieux mais pas au prix de leur bien-être.

écouter