🎁 Ton conseil bien-être hebdo gratuitement dans ta boîte mail

4 différentes façons de méditer pour les débutants

Tendance à la mode ou pratique réellement utile ? 

La méditation se décline autant que les viennoiseries dans une boulangerie. Toutefois, sont-elles toutes égales avec les mêmes effets ?

Quels sont les différents types de méditation ? Par quoi commencer ? 

De la méditation zen, à la pleine conscience, au breathwork. Comment choisir celle qui nous convient le mieux…?

Afin, d’y apporter des réponses, cet article présente quelques disciplines méditatives.

Aussi, découvrez les bienfaits de la méditation. Sur notre corps, notre esprit et nos émotions. Vous pourrez enfin sélectionner la pratique qui vous parle le plus !

Je suis Sarra Saïdi, coach bien-être !
“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”

sommaire

Pourquoi méditer quotidiennement ?

Sortir des clichés habituels autour de la pratique

Lorsque l’on entend ‘méditation”. On pense souvent à un Bouddha sereinement installé sous un arbre en position de lotus. Oui, mais pas forcément !

Bien-sûr, certaines pratiques méditatives arborent cet aspect. Cependant, c’est loin d’être une généralité.

Il faut savoir que la discipline n’est pas forcément bouddhiste ou hindoue. D’ailleurs, il n’est pas toujours question de religion. S’agissant aussi bien d’une philosophie de vie, la méditation se situe surtout dans une démarche de bien-être. Des écoles de méditation laïque se sont développées, grâce aux travaux de personnes comme Christophe André ou Fabrice Midal. 

À l’instar d’un précieux guide prodiguant des conseils, le podcast “RYTHME TON FLOW” s’inscrit dans cette démarche. Celle visant à concilier tous les aspects de notre vie, comme la méditation d’ailleurs. Professionnel. Personnel. Bonheur. Découvrez des astuces bien-être !

Les idées reçues sur le monde de cet art millénaire ne manquent pas. Alors, il convient de présenter la diversité de la palette des possibilités. Du yoga, en passant par des balades méditatives (kinhin) ou bien le breathwork. L’essentiel passe dans l’attention que l’on porte à sa présence, sa respiration, son corps…

Bref, tout le monde peut méditer. Peu importe son origine, sa pratique religieuse, ses envies.
Toujours est-il que le bonheur est à la clé. Particulièrement, grâce à l’état de bien-être général que confère la méditation sous toutes ses formes.

Donc, parlons du sujet en affirmant : “on n’est pas venus ici pour souffrir !”. Tel le crédo que doit représenter une séance de méditation.

“Il n’est pas nécessaire de méditer au nom de Jésus, de Bouddha ou de qui que ce soit. Il suffit de méditer, tout simplement. Méditer.” Yehudi Menuhin, Musicien.

Les bénéfices de la méditation

Oui, méditer reste important pour une gestion optimisée de notre vie. Mais, quels sont véritablement ses avantages ? Concrètement, quels sont les bénéfices observés chez les pratiquants ?

Naturelles, ses interrogations trouvent des réponses. Cela grâce aux nombreuses études réalisées. Évidemment, parce que la science et la médecine ont favorablement apprivoisé la discipline.

Ainsi, voici une liste, non exhaustive, des bénéfices de la méditation :

  • libérer l’anxiété : 6 à 9 mois de méditation seraient suffisants pour voir des changements considérables sur toute une vie
  • diminuer sa vision futuriste négative
  • obtenir une meilleure concentration
  • gagner en présence, en affirmation et en confiance en soi
  • développer son intuition et l’écoute de son corps et de ses signaux
  • observer une sensation d’apaisement, de calme
  • conserver sa sérénité malgré les montagnes russes émotionelles et les aléas de la vie

 

À savoir que cet art apporte des améliorations sur tous les plans. Émotionnel. Physique. Mental. De la même façon que vous offrez un cadeau à un être cher. Méditer en constitue un pour vous. Fait largement corroboré par Sogyal Rinpoché, lama tibétain.

“Apprendre à méditer est le plus grand don que vous puissiez vous accorder dans cette vie. En effet, seule la méditation vous permettra de partir à la découverte de votre vraie nature et de trouver ainsi la stabilité et l’assurance nécessaire pour vivre bien et mourir bien. La méditation est la route qui mène vers l’Éveil.”

méditation sarra saidi sophrologie breathwork sonothérapie podcast rythme ton flow respiration consciente

4 types de méditation pour débuter

Méditation en pleine conscience

Issue des cultures millénaires asiatiques, la méditation en pleine conscience s’occidentalise. Autrefois pleinement associée au Bouddhisme, cette pratique a aujourd’hui évolué.

En effet, elle tend à réduire son approche religieuse. Cela au profit d’un affranchissement de préceptes pouvant bloquer certains pratiquants. C’est pourquoi, une laïcité de la méditation en pleine conscience s’opère depuis le siècle dernier.

De ce fait, la méditation devient plus accessible à tous. Véritablement libérateur, ce type de pratique vise à réduire, sinon à se couper, de son flot continuel de pensées.

Comment ? Par la concentration accrue sur l’instant présent ! C’est notamment le cas de méditations guidées.

Balade introspective, la voix du guide entraine les pratiquants vers un voyage particulier. Assurément, l’objectif s’inscrit dans une vision positive. Le bien-être surgit grâce à l’occupation de la pensée vers un lieu, une expérience précise.

Par exemple, l’auteur et philosophe Fabrice Midal rend ouvert à tous cette pratique. Surtout via son best-seller “Foutez-vous la paix !” ou ses web conférences.

Finalement, la médiation en pleine conscience éveille l’esprit. Sans jugement, le pratiquant apprend à réduire ses aprioris sur lui-même. Aussi, il réduit ses pensées négatives et bloquantes. D’où le pourquoi du nom de cette pratique. La pleine conscience évite alors l’éparpillement et met en pause les ruminations !

Méditation zen

Originaire du bouddhisme, principalement tibétain, la méditation zen se démocratise. Aussi nommée “Zazen” par ailleurs. Elle se traduit ainsi par “méditation assise”. À noter qu’elle est connue sous une autre appellation : Shikantaza.

En clair, toutes ses façons de la désigner convergent vers un point. La pratique se déroule forcément dans la position assise.
Soit sur une chaise, un coussin ou installé au sol, le pratiquant utilise le support qui lui convient au mieux.

Il s’agit, en outre, de la technique du Bouddha ayant engendré son éveil. Historiquement, il y a plus de 2 600 ans. De ce fait, sa représentation auprès d’un arbre n’est pas dénuée de mensonge. Loin de là !

En plus de prendre pour support la position assise, la méditation zen marque son empreinte par sa singularité. Effectivement, l’adepte se concentre sur sa respiration et les appuis de son corps. Comme il peut, bien entendu !

L’état général et émotionnel dans lequel on se trouve affecte sans pareil la méditation. Rien de bien méchant ! Au contraire.

Il convient d’accepter sa condition pour laisser place à la méditation. Son objectif reste d’apporter une attention particulière à son souffle. Par exemple en comptant les cycles de respiration.

Aussi, la bonne posture à observer constitue une ligne de vigilance. Les points d’appuis, le maintien du dos, les jambes reposées. En outre, ces angles permettent de rester plus facilement dans le moment présent. Et de maintenir la position plus longtemps !

Lors de l’évocation du souffle au sein de la méditation zen, il ne s’agit nullement respiration forcée. Par conséquent, elle doit rester naturelle. C’est une respiration consciente.

A contrario du breathwork, où un travail approfondi du souffle est appliqué. Sans ménagement !

Ici, la méditation zazen se déroule simplement sans but. Pas de souhait. Juste méditer !

Récitation de textes ou répétition de mantras

Phrase sacrée, le terme mantra vient du sanskrit. D’une part “man” pour la pensée et d’autre part “trâna”, signifiant protection.

Ainsi, les mantras constituent un ensemble de mots que l’on répète. Dans le cadre religieux ou d’une méditation par exemple.

C’est pourquoi, ils se placent sans encombre dans la liste des belles méthodes méditatives. À savoir que la récitation de mantras apporte de nombreux bénéfices. Une clarté d’esprit.
La réduction du stress. Encore, une meilleure vibration corporelle.

L’énergie vitale s’en retrouve renforcée avec cette méditation basée sur la lecture. Aussi, cet exercice aide à la mémoire et à conserver son calme.

Dans ce cas, il convient de les réciter dans un endroit sans distraction. Augmenter le confort entre dans son champ de bénédiction.

Tout comme la récitation de prières d’ailleurs. Les bénéfices sont les mêmes ! Textes enseignés dans un contexte religieux ou non. Il convient toutefois d’être en accord avec les mots. Simplement.

À voix haute ou dans sa tête, la répétition s’adapte aux préférences. Même si, la prononciation de mantras ou de prières obtiennent de meilleures résonances à voix haute. Avis aux amateurs !

Le petit plus ? Selon les termes employés, le mantra définit des intentions particulières. Quelle que soit la langue parlée.

Exemple : “Je suis force, je suis détermination”.

Ho’oponopono : un outil qui peut également servir en état méditatif

En cas de conflit ou d’une émotion forte, une formule ancestrale hawaïenne vise à la réconciliation. Déjà envers soi-même, mais aussi avec autrui. C’est Ho’oponopono !

Initié par la chamane Morrnah Simeona et le psychologue, Docteur Len, Ho’oponopono est un formidable outil de guérison intérieure.

Il s’agit véritablement du pouvoir des mots. Grâce à la répétition de cette formule : “Désolé. Pardon. Merci. Je t’aime”.

La particularité de Ho’oponopono mène son utilisateur à s’ouvrir. À la clé, la libération d’ancien schéma de pensées. En outre, Ho’oponopono aide à prendre conscience du pouvoir des mémoires. Cela dans le but de les nettoyer !

La répétition laisse l’individu dans un état méditatif. Finalement, un autre aspect positif de la formule hawaïenne.

Disponible en livre, la méthode explique comment se débarrasser de ses blocages !

méditation respiration sarra saidi breathwork anti-stress état de conscience modifié

Les bijoux : de magnifiques supports méditatifs !

La respiration peut amener une libération émotionnelle

Récitez des mantras ou des prières, oui ! Toutefois, la pratique peut être renforcée par des bijoux.

À l’instar du Mâlâ. Bracelet issu du bouddhisme, il est composé de 108 perles précisément. Pas une de plus !

Pourquoi ? 108 bénéficie d’une forte symbolique dans les traditions bouddhiste, hindouiste et tantrique.

Soit, 108 pour :

  • les noms de Bouddha
  • les positions du yoga
  • les mouvements du tai-chi

Et bien d’autres encore. Donc toujours tourné vers la spiritualité, ce fameux Mâlâ ! Originellement porté autour du poignet, le bijou traditionnel peut être utilisé en méditation.

De ce fait, il est pratique pour compter les récitations de mantras, de prières. D’ailleurs, le bijou aux 108 perles porte également un autre nom : “mâlâ chapelet”. D’autant que le chapelet religieux peut par la même occasion occuper cette fonction.

Alors, plutôt que de compter les moutons… Autant compter les perles. Ça favorise davantage la concentration et l’attention !

La lithothérapie et les ancrages

Les pierres 

La méditation active la plus fun : le breathwork !

Guidé par le pouvoir du souffle, le breathwork dénote par l’énergie survoltée qu’il dégage. Autrement dit, par rapport à la méditation zen, l’enjeu n’est ni le calme, ni le silence…

Assurément, le breathwork entre au sein des méditations actives ! Son caractère vitaminé n’est clairement pas étranger à cette classification. Idéal pour les hyperactifs ou les personnes en besoin de bouger, la technique de respiration aide cependant à la détente.

C’est-à-dire que la répétition de mouvement respiratoire conduit l’organisme à unir le corps à l’esprit. Puis aux émotions ! Sans nul doute un des effets recherché.

Aussi, cette méditation active privilégie le changement des états de conscience. Entre autres !

L’apaisement des tensions par le pouvoir de la respiration… C’est ce que je propose. À travers des ateliers thématiques, nous explorons ensemble votre flow intérieur.

Parmi les bénéfices du breathwork, on retrouve :

  • la gestion de l’anxiété
  • le relâchement des émotions
  • une sérénité retrouvée
  • l’harmonisation des énergies

Originaire des Etats-Unis, la technique de respiration offre un climat original vers une libération totale. 

En musique, en sensations, elle permet de déconnecter et de décompresser comme jamais !

Pour aller plus loin avec d'autres méditations

Afin de poursuivre la présentation des méditations.
En voici quelques-unes :

  • Méditation japonaise en marchant ou Kinhin
  • Méditation Vipassana par la respiration nasale essentiellement (et silencieuse)
  • Méditation Kundalini pour réveiller l’esprit
  • Technique de visualisation par des pierres, des objets, des couleurs…
  • Coloriage de mandalas pour petits et grands !
  •  

En conclusion, il existe bon nombre de façons de méditer. L’enjeu reste de trouver la méthode qui vous correspond. Sans jugement, laissez vous tenter par les différentes pratiques.

Pour cela, rien de difficile. Écoutez-vous ! Enfin, lorsque vous sentez le moment : méditez.

Plus vous ressentirez les bienfaits, et plus vous aurez envie de recommencer !

“Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire.” Saint François De Sales.

Cet article vous a parlé ? Laissez un commentaire pour donner votre avis

Ton initiation offerte !

5 jours pour gagner en zénitude et avoir une pêche d’enfer

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation

rejoins la flowlist

Faire partie de la FlowList, c’est appartenir à cet espace privilégié qui te donne accès aux avant-premières de tous les évènements, aux bons plans, aux playlists, aux petites attentions, bref…toutes les ressources vers « the work on how to achieve happiness » comme le dit le Mihaly Csikszentmihalyi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis Sarra, sophrologue et coach spécialisée en respiration

“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”
Je pense aussi que “les gens ne s’intéressent à leur respiration que le jour où ils s’étouffent”. Loin de vouloir donner une leçon, il s’agit plutôt d’un rappel, ô combien vital.

Podcast Equilibre Rythme Ton Flow sur Spotify Youtube
Rythme Ton Flow

Le Podcast de l’Equilibre : ouverture sur des parcours inspirants, ambitieux mais pas au prix de leur bien-être.

écouter

rejoins la flowlist

Faire partie de la FlowList, c’est appartenir à cet espace privilégié qui te donne accès aux avant-premières de tous les évènements, aux bons plans, aux playlists, aux petites attentions, bref…toutes les ressources vers « the work on how to achieve happiness » comme le dit le Mihaly Csikszentmihalyi…