🎁 Ton conseil bien-être hebdo gratuitement dans ta boîte mail

Respiration Holotropique : où pratiquer à Paris ?

La respiration holotrophique est une forme de respiration circulaire et continue, qui amène un état modifié de conscience.

Cela a l’air plutôt étrange de prime abord, mais cette pratique est de plus en plus à la mode pour plusieurs raisons que je vous détaillerai.

En revanche, elle n’est pas sans dangers, et pour pouvoir en tirer les bienfaits, il est très important d’être encadré. 

Quelques lieux seulement à Paris proposent des expériences inédites, autrement appelées séances de breathwork, puisque la tendance débarque à peine en France.

C’est parti pour un voyage à base d’oxygène !

sommaire

La respiration holotropique devient à la mode et débarque sur Paris !

L'histoire du breathwork (ou respiration holotropique)

Cette pratique a été mise en avant par certaines figures, surtout américaines, dans les années 60 à 80.

 

Vous verrez différentes appellations qui parlent sensiblement de la même chose : breathwork, respiration holotropique, respiration circulaire, rebirthing… ce sont des termes qui font référence à cette forme de méditation active.

Elle a continué à se développer, surtout dans les sphères New Age, dans le cadre de pratiques spirituelles.

Depuis les années 2000, avec l’avènement de la méditation et du yoga, comme d’excellentes pratiques améliorant les capacités cognitives et la stabilité émotionnelle, cette forme de respiration s’est mise à être de plus en plus perfectionnée, jusqu’à débarquer dans des salles de sports situées au coeur de la capitale française!

L’une des pionnières en la matière en France, Susan Oubari, a introduit cette discipline dans deux salles :

  • Au Centre Element : 7 Rue des Guillemites, 75004 Paris
  • A l’Usine Saint-Lazare : 1 Cour du Havre, 75008 Paris
 

Pour ma part, je propose un événement une fois par mois chez Slowe Wellness House (30 rue d’Enghein 75010).

Nous sommes loin des expériences psychédéliques intrigantes : la pratique est désormais cadrée par une méthode et la conjugaison de respirations en musique qui constituent des bulles de déconnexion !

 

Des salles de sport parisiennes se mettent à proposer des cours de respiration !

 

Cela paraît complètement fou quand on y pense, mais c’est vrai !

Complètement inédit, la respiration est devenue une discipline à part entière, grâce à l’arrivée du breathwork en France.

Expérience immersive, en musique, en coaching, en méditation, dans une ambiance tamisée, cette activité insolite intrigue, interroge et fait des fans.

En effet, la puissance croisant les bienfaits d’une discipline physique avec le développement personnel, en fait une bulle suspendue où le temps arrête de défiler.

Le breathwork fait de plus en plus d’adeptes et ce n’est pas pour rien : efficace, la transformation est au rendez-vuos.

 

Si vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’histoire, les originies et les enjeux de la pratique, poursuivez votre lecture, c’est passionnant !

Qu'est ce que la respiration holotropique ?

 

De son nom, holptropique (du grec holos, tout) et trepein (aller vers), ce mot remonte aux années 80, formalisé et étudié par le psychiatre Stanislav Grof, même si cette forme de respiration remonte à beaucoup plus longtemps.

L'apport du Dr Stanislav Grof à la thérapie par la respiration holotropique

 

Psychiatre co-fondateur de la psychologie trans-personnelle, Dr Stanislav Grof et sa compagne Christina ont étudié les états modifiés de conscience et leur apport en termes thérapeutiques.

Sur fond musical, ils ont observé que le rythme des respirations (et notamment l’hyperventilation), pouvaient faire remonter des émotions, et reconstituer une expérience équivalente à la consommation de substances psychédéliques.

Ainsi, il a établi un protocole susceptible d’aider les personnes à accéder à différents niveaux de conscience, grâce à cette technique.

C’est un exercice encore différent de l’hypnose, qui lui reste basé sur les mots pour accéder à l’inconscient. L’objectif ici est d’éprouver une libération émotionnelle, dans le cadre de cette expérience immersive.

La pratique est centrée sur le processus personnel, accompagné entre musique et rythmes respiratoires.

Un autre courant de respiration holotropique : le Rebith

Dans les années 70’s, l’américain Léonard Orr s’inspire quant à lui des thérapies humanistes, qui ouvrent la discipline psychique au corps et aux émotions. La respiration qu’il a étudiée est elle aussi circulaire et rapide, permettant d’atténuer le mental pour solliciter d’autres zones du cerveau, et notamment réveiller des mémoires.

Le Rebirth (ou renaissance) est donc aussi une forme de respiration holotropique, rapide entre des inspirations et des expirations continues et sans pause, déclenchant la remontée de mémoires.

Des tensions, des traumatismes ou des souvenirs enfouis remontent alors dans cet état modifié de conscience. C’est pour cela que certains parlent de guérison, voire d’auto-guérison, où le corps reprend le dessus sur le mental, qui lui est mis de côté.

Sachant que le corps cristallise les tensions, cette libération du mental permet de débloquer des stases émotionnelles : d’où l’aspect thérapeutique.

La respiration utilisée comme outil de développement personnel

Dr Stanislav Grof et Léonard Orr ont ouvert le champs d’expérimentation, qui s’est ensuite élargi.

Le monde du développement personnel s’en est emparé dans les années 80, notamment aux Etats-Unis puisque la pratique en soi constitue un challenge physique et mental : 

L’hyperventilation, même si elle est consciente et contrôlée, reste désagréable et requiert une force mentale et une certaine détermination pour se dépasser et aller au-delà de ses peurs. Comme un effort physique, la respiration holotropique requiert de la détermination !

Ainsi, certains coachs en ont tiré des notions de croissance personnelle, déblocage des croyances limitantes et développement du potentiel.

S’il est certain que la pratique constitue un challenge et non une relaxation, il n’en demeure pas moins que c’est un sujet sérieux puisqu’il s’agit d’abord de votre santé physique, psychologie et émotionnelle.

Yoga repos femme étirements techniques de respiration holotropique breathwork paris sarra saidi libération émotionnelle état modifié de conscience

Est-il recommandé de pratiquer la respiration holotropique seul ?

Ma position est claire sur le sujet : non

Ici je vais donner un avis plus personnel, étant moi-même sophrologue et hypnothérapeute par ailleurs, et respectant des codes de déontologie.

Je pense personnellement que la pratique seul est contre-indiquée, surtout si c’est pour la première fois.

Certaines vidéos en ligne existent, vous pouvez même télécharger mon initiation offerte, qui vous explique pas à pas, mais le temps de respiration intensive reste contrôlé, et ne vise pas à approfondir l’état de conscience modifié.

Pour une telle expérience, intense, je vous recommande de vous faire accompagner par des coachs certifiés ayant pratiqué sur le terrain et ayant vu passer des centaines de cas avant vous.

Ne mettez jamais en danger votre santé, surtout si vous avez des contre-indications.

Des contre-indications existent, assez similaires à celles pour la pratique d'un sport à haute intensité

Pour tenter l’expérience, ou demander à vous faire accompagner, vous devez vous assurez de ne pas avoir d’antécédents cardio-vasculaires, glaucome, détachement de la rétine, épilepsie, ou une grossesse en cours.

De même, si vous avez subi une opération chirurgicale récente, la respiration holotropique ne sera pas recommandée, puisqu’elle accélère le rythme cardiaque et sollicite énormément le diaphragme et le centre du corps.

Enfin, en cas de troubles mentaux sévères, il est aussi recommandé de ne pas pratiquer la respiration holotropique, car elle peut dissocier, entre le corps, la pleine conscience, et l’état de conscience modifié.

Dans tous les cas, une personne spécialisée vous posera toujours la question, et c’est un aspect que vous pouvez également vérifier avec votre médecin : si vous êtes capables de faire un grand sprint, alors vous seriez a priori capables de réaliser une séance de breathwork.

Vous pouvez tester seul pour expérimenter le temps de quelques instants, mais pour une séance, être guidé est important

La respiration holotropique est inspirée du Pranayama (pilier su souffle au yoga), et constitue une respiration continue, qui vise à oxygéner intensivement le corps.

Pour tester, vous pouvez :

1. Inspirer profondément par le ventre

2. Inspirer à nouveau par la poitrine pour atteindre votre pleine capacité

3. Expirer en relâchant

4. Recommencer en continu le temps de quelques respirations

Ce qui amène l’intensité, est surtout la respiration par la bouche pour la réalisation de cet exercice.

A savoir, qu’une respiration saine est une respiration nasale. 

Pourquoi la respiration holotropique reste-elle une pratique mystérieuse ?

L'hyperventilation n'est pas sans dangers, et les états de conscience modifiés intriguent

Au-delà des contre-indications physiques, parler d’état modifié de conscicence est troublant.

Aujourd’hui, la recherche s’intéresse de plus en plus aux effets de la méditation et de la pleine conscience, en vantant les bénéfices de l’ancrage, de la pleine présence, et de l’instant présent.

Or, les champs de l’inconscient sont encore en cours d’exploration. D’ailleurs, les travaux de Dr Stanislav Grof se sont inspirés de Jung, mais la recherche scientifique à proprement parler n’a pas encore totalement démontré le fonctionnement exact de l’inconscient.

On sait en revanche, que la majorité de nos décisions sont prises à échelle inconsciente, et que notre champs inconscient est beaucoup plus vaste que le champs consicent.

Des controverses ont pu émaner à cause du mythe autour des substances psychédéliques

Au temps des formations en ligne, il est facile de s’improviser coach et de répliquer des méthodes apprises sur le tas. 

La fonction de coach en breathwork n’est pas réglementée, et il existe tout et n’importe quoi autour de ce sujet, rendant difficile le discernement, du faux, du vrai, et c’est ce qui complexifie le sérieux des accompagnements.

Discipline certainement puissante, aujourd’hui davantage maîtrisée après que des professeurs aient exercé pendant des années dans le domaine, comme Jean-Paul Crimi, Dan Brulé, ou encore, la pionnière en la matière en France, Susan Oubari.

Une session de respiration est de nos jours pratiquée comme une session de méditation active, encadrée, dans rien de « perché » ou de lugubre comme la légende peut laisser penser.

Les bienfaits de la respiration holotropique

Après vous avoir cité l’ensemble des précautions à prendre, on peut enfin développer pourquoi la discipline est intéressante à utiliser dans le cadre d’un accompagnement.

Personnellement, je l’intègre quand c’est nécessaire, sous l’appellation breathwork.

Pourquoi je parle de breathwork et non de respiration holotropique ?

Attention à la confusion, à force de voir des termes autour de la respiration et du développement personnel, on peut s’y perdre.

Je pratique le breathwork, qui lui est plus large que la seule respiration holotropique. Par définition, c’est le travail du souffle dans son entièreté.

Ainsi, le champs des possibilités est ouvert, et les personnes pour lesquelles les respirations holotropiques ne seraient pas recommandées, il est alors possible de partir sur d’autres outils, en fonction de l’objectif.

Le breathwork ne ferme pas de portes. Par exemple, celui enseigné et pratiqué par Susan Oubari, comprend 4 piliers, qui sont : le coaching, la pleine conscience, le Reiki et la respiration.

Les bienfaits du breathwork sont ainsi plus étendus et plus adaptés en fonction des personnes. 

Une rééducation de la posture et de la capacité respiratoire

Par l’effort physique, votre coach vous guidera à corriger votre respiration : un breathwork est abdominal dans la plupart des cas, ce qui sollicite le diaphragme et les muscles du ventre.

Or dans nos quotidiens modernes de stressés, anxieux, et hyper-connectés aux écrans, notre respiration est devenue haute, limitée, et concentrée au niveau de la poitrine.

Au passage, la respiration abdominale ou diaphragmatique améliore grandement la digestion.

Un exercice d'introspection et de lâcher-prise puissant

Vous êtes pleinement ancrés dans l’instant présent et à l’écoute de vos ressentis. Ainsi, vous mobilisez des ressources intérieures, parfois insoupçonnées pour vous ouvrir sur votre monde intérieur : votre corps, vos pensées, vos peurs, et vos émotions.

Comme lors d’un effort physique, le mental joue un grand rôle et cherche à reprendre le contrôle de la respiration, ce qui engendre un challenge entre la volonté du corps et la détermination de l’esprit, menant à un exercice de challenge personnel.

L'élargissement du champs de conscience

De la pleine conscience, à l’inconscience, en passant par des états de transe, l’esprit navigue entre différentes sphères et sort des sentiers habituellement empruntés par le mental. Ainsi, le cortex pré-frontal perd ses automatismes habituels et des zones moins sollicitées du cerveau s’expriment : 

Des émotions enfouies ressortent, et il n’est pas rare de voir des larmes couler ou des rires incontrôlés, en raison de cet état où le contrôle est lâché. A cette étape, des souvenirs peuvent émerger, des déclics, des mémoires, et une énergie différente émane.

Cette étape amène l’ouverture de nouveaux champs, solutions, regards, perspectives, lectures, questionnements.

C’est pour cela que l’accompagnement est primordial : l’après-séance est tout aussi important pour ensuite intégrer l’expérience.

Le plus puissant avec le breathwork, c’est que c’est une technique qui transforme.

A qui s'adresse la respiration holotropique (ou le breathwork) ?

Aux personnes ressentant un mal-être qu'ils ne savent pas expliquer

Cette situation, communément répandue, est compliquée à cerner par le moyen de la parole, puisque de fait, il est difficile de poser le doigt sur ce qui dérange exactement.

Le breathwork devient alors un puissant instrument d’introspection qui laisse le corps s’exprimer, et défie le mental pour créer une expérience libératrice. Une clarté émane des sessions, comme après un instant méditatif décuplé.

Aux personnes en manque d'énergie ou de confiance en soi

L’aspect dépassement de soi est extraordinaire dans cette pratique : la détermination, la volonté et les déclics améliorent l’estime de soi considérablement. Un peu comme après une séance de sport, vous vous sentirez fiers !

Aux personnes désireuses d'explorer des souvenirs, comprendre, dépasser des traumas

Etat une discipline holistique (considérant l’humain dans sa totalité entre corps, mental et émotions), le breathwork est un outil d’exploration puissant pour introspecter sur les peurs, les ressentis psychosomatiques, les blessures émotionnelles, et des blocages conscients ou inconscients.

En thérapie, on parle communément de trauma, qu’il s’agisse « d’un événement à l’apparence minime, comme un besoin non assouvi », ou « d’un événement à grande ampleur, comme un accident, un abandon ». L’échelle des traumatismes est propre à chacun, et certains nécessitent un suivi en psychologie accompagnant la session.

Aux aventuriers ou aux curieux !

Le breathwork se démocratise, et aujourd’hui, je parle « d’hygiène respiratoire » ou de vraie pédagogie autour de cette extraordinaire discipline, qui aide à gérer le stress, l’anxiété, les phobies, ainsi que les crises d’angoisses.

Mais il ne faut pas absolument un problème pour s’offrir une séance !

Une session est aussi bien un moment pour prendre soin de soi, vivre une expérience challengeante en musique, dans une bonne ambiance et une super énergie !

D’ailleurs, c’est dans cet état d’esprit que les ateliers collectifs en ligne se font, et vous pouvez avoir accès à mes playlists juste ici.

Finalement, à toute personne prête pour des retrouvailles avec elle-même !

Cet article vous a parlé ? Il a résonné en vous, tel le pouvoir du souffle dans votre corps… Laissez un commentaire pour donner votre avis.

Ton initiation offerte !

5 jours pour gagner en zénitude et avoir une pêche d’enfer

Une initiation offerte pour comprendre, expérimenter ET observer ta transformation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis Sarra, sophrologue et coach spécialisée en respiration

“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”
Je pense aussi que “les gens ne s’intéressent à leur respiration que le jour où ils s’étouffent”. Loin de vouloir donner une leçon, il s’agit plutôt d’un rappel, ô combien vital.

Podcast Equilibre Rythme Ton Flow sur Spotify Youtube
Rythme Ton Flow

Le Podcast de l’Equilibre : ouverture sur des parcours inspirants, ambitieux mais pas au prix de leur bien-être.

écouter

rejoins la flowlist

Faire partie de la FlowList, c’est appartenir à cet espace privilégié qui te donne accès aux avant-premières de tous les évènements, aux bons plans, aux playlists, aux petites attentions, bref…toutes les ressources vers « the work on how to achieve happiness » comme le dit le Mihaly Csikszentmihalyi…