🎁 Ton conseil bien-être hebdo gratuitement dans ta boîte mail

Trouver un bon sophrologue en ligne : comment choisir le meilleur pour vous ?

La première question à vous poser : qu’est-ce qu’un bon sophrologue pour vous ? 

Cette question est vague mais elle est essentielle, car en matière d’accompagnement, la relation de confiance est primordiale.

C’est souvent difficile de choisir, surtout lorsque qu’on se lance dans une discipline encore jamais testée, ou malheureusement après une mauvaise expérience. Dans cet article, vous trouverez un guide complet pour faire votre choix et entrer en consultation sereins.

Vous avez deux types de critères de sélection pour choisir votre sophrologue : 

1. Les critères généraux qui présagent d’un bon sophrologue

2. Les critères personnels qui déterminent si ce ou cette sophrologue est fait(e) pour vous

Nous allons décrypter cela ensemble, et vous aurez des critères pour déterminer si ce praticien ou cette praticienne est faite pour vous

C’est parti ! 

Comment je peux évaluer si c'est un bon sophrologue ?

 

Il existe des critères généraux qui s’appliquent à tout professionnel du domaine. Les voici.

La preuve sociale et les témoignages : lisez ce qu'en disent ceux qui ont essayé

 

C’est vraiment la première chose à vérifier. Les qualités qui sont en général reconnues sont : à l’écoute, professionnel, qui s’adapte, sérieux,…

L’avantage aujourd’hui, avec le développement en ligne, c’est de pouvoir rapidement explorer les avis Google, les témoignages qui sont présents sur le site, et les réseaux sociaux.

La voix des personnes accompagnées va directement vous faire écho et peut vous éclairer sur le sérieux du sophrologue.

La notation en ligne est devenue la validation du fameux bouche à oreille ou de la recommandation qui se faisait d’une personne à l’autre.

L’avantage des consultations en ligne, c’est qu’elles sont totalement privées, vous pouvez donc mener vos recherches sans avoir besoin de demander à votre entourage ou à d’autres personnes. 

Surtout dans le domaine des thérapies brèves, il est parfois délicat de partager cela directement avec les proches.

La lecture des preuves sociales est donc un bon élément pour déterminer la qualité des accompagnements.

La formation, gage de référence, même si elle ne fait pas tout

 

Vous pouvez vérifier que vous vous adressez à quelqu’un qui a été formé par un organisme reconnu.

En sophrologie, plusieurs institutions sont nées dans la dernière décennie, dont certaines proposant des certifications reconnues par l’Etat.

Cette information se trouve facilement sur internet, surtout si vous recherchez une personne en ligne. 

Il suffit de lire la page à propos (qui détaille en général le parcours du praticien ou de la praticienne, comme ici la mienne), ou bien la section « Formation » sur Doctolib par exemple

Parmi les organismes reconnus en france, vous avez l’Institut Français de Sophrologie, encore appelé Catherine Aliotta (qui est le nom de sa fondatrice). C’est un organisme qui délivre des certifications RNCP qui sont reconnues par l’état.

D’autres organismes existent également, surtout en France.

Aujourd’hui, elles peuvent se faire en présentiel ou à distance.

C’est aussi un élément que vous pouvez vérifier. Acheter une formation de sophrologie en ligne est devenu très accessible, alors l’origine de la formation reste un gage de sérieux.

Cela témoigne en tout cas de l’investissement de base qui est réalisé par le sophrologue en question, par rapport à son propre choix de formation.

L’adhésion à la Chambre Syndicale de la Sophrologie peut également témoigner d’une volonté de respect du code de déontologie (comme la confidentialité, le respect du métier, etc.). Elle n’est pas obligatoire, mais c’est un plus.

La spécialisation de sophrologie, en fonction de votre besoin, qui peut être un plus

 

Se spécialiser en sophrologie n’est pas obligatoire.

Les praticiens généralistes peuvent pratiquer sur l’ensemble des domaines d’intervention (gestion du stress, de l’anxiété, des angoisses, des émotions, du sommeil, de la douleur…).

Cependant, vous aurez plus de chance de tomber sur un praticien qui a davantage développé une expertise précise.

Si vous êtes une femme enceinte, vous aurez plus intérêt à consulter pour de l’accompagnement à la grossesse ou préparation à l’accouchement, et il existe des sophrologues qui répondent exactement à ce type de besoins. 

Dans mon cas, je me suis spécialisée en Sophrologie en Entreprise, et je reste très axée sur la question de la gestion du stress, de l’anxiété, généralisée ou pas et des angoisses. Le sommeil et la gestion du poids sont également des sujets en lien direct avec le rapport à la pression et aux émotions.

Chaque sophrologue a ses affinités, et développe donc encore plus d’expérience dans son domaine.

En général, c’est quelque chose qui apparaîtra rapidement sur son site.

femme allongée exercice de respiration anti-stress anti-anxiété pour se calmer

Comment savoir si un(e) sophrologue est fait(e) pour moi ?

Le critère géorgaphique n'est plus une contrainte avec le développement des consultations en ligne

Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez trouver le bon sophrologue pour vous.

Une séance de sophrologie en présentiel ou en ligne suivra le même déroulé. Alors si vous êtes à l’étranger ou en voyage, vous pouvez librement réserver votre session de sophrologie en ligne.

Les sophrologues qui pratiquent en ligne ont pu améliorer l’expérience.

Par exemple, une bonne qualité de caméra, un micro (le son étant très important pendant les séances), sont nécessaires.

Le seul critère est de se sentir en confiance avec son sophrologue. 

Un sophrologue en ligne sera tout aussi présent et concentré avec vous et vous accompagnera avec la même qualité que si vous étiez face à face.

C’est donc à vous d’évaluer si ce critère est important pour vous.

Certaines personnes privilégient les consultations en ligne parce que c’est un gain de temps de déplacement, mais aussi pour une question d’intimité. Pendant des périodes compliquées, sortir consulter à l’extérieur peut devenir une vraie épreuve qui paraît insurmontable, alors beaucoup se découragent.

Les consultations en ligne sont aujourd’hui tellement simplifiées qu’elles ont diminué toutes ces frictions.

C’est d’ailleurs une chance, puisque vous pouvez accéder, de chez vous, au thérapeute dont vous avez envie. Vous n’êtes plus limité par le sophrologue de votre quartier uniquement par critère géographique.

Sophrologue : homme ou femme, que choisir ?

Cette question est vraiment une question d’affinité.

Certaines femmes préfèrent être accompagnées par des femmes, surtout lorsque cela touche à des questions de gestion de la douleur par exemple (endométriose, règles douloureuses…).

La majorité des sophrologues restent des femmes (c’est un cliché qui vient du monde du bien-être et de la thérapie mais qui reste bien réel!).

Beaucoup de sophrologues hommes interviennent des les domaines de préparation mentale et du sport, conformément aux clichés encore une fois.

La compétence du sophrologue n’est pas indéxée à son genre, ce sera vraiment à vous de décider qui vous avez envie d’avoir en face, avec qui vous vous sentirez à l’aide pour parler de votre problématique.

La personne qui consulte : enfant, adolescent ou adulte ?

Les exercices de sophrologie sont adaptés en fonction de la personne qui consulte.

Un bon praticien saura faire pour adapter son vocabulaire, les gestes,… bref, le déroulé de la séance.

En général, les sophrologues spécialisés enfants le diront, de même pour les sophrologues spécialisés dans l’accompagnement des personnes âgées.

Dans mon cas par exemple, je prends des consultations à partir de l’âge de 12 ans, essentiellement les adolescents, jeunes adultes et adultes. 

Ce critère a également son importante pour le choix de votre sophrologue.

L'univers du sophrologue : les mots, les couleurs, ... le feeling, ce que vous ressentez de son expertise

Le sixème sens trompe rarement, alors fiez-vous à votre instinct.

Quand vous faites vos recherches pour trouver un sophrologue en ligne, vous récoltez énormément d’information.

En général, vous sentirez qui vous avez envie de travailler avec la personne. 

Arriver motivé(e) à une séance est important parce que cela facilitera le travail. Alors choisissez la personne avec laquelle vous vous sentirez bien, et pour qui vous arrivez déjà avec une intuition qui vous dit « ça va bien se passer », « je sens qu’elle peut m’aider ».

Ayez envie de consulter le professionnel que vous aurez choisi !

Ce dernier critère est très personnel, c’est donc à vous de le sentir et de vous laisser guider par votre intuition.

Quand consulter un(e) sophrologue ?

Si l’idée vous trotte déjà à l’esprit, c’est peut-être que c’est déjà le bon moment.

En réalité, il n’y a pas de moment exact, mais on peut donner des indications en fonction de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Il existe deux grands types de consultations, que voici .

Pour une consultation à but thérapeutique

Si vous ressentez un débordement émotionnel, que vous êtes en situation de burn-out, de fatigue liée au manque de sommeil, ou que vous relevez une forme de souffrance au quotidien, alors les séances de sophrologie seront à visée thérapeutique.

Si je prends par exemple les troubles du sommeil, ils peuvent être la manifestation de plusieurs causes : un stress au travail, un traumatique ou un deuil encore ouvert, des émotions non digérées, des crises d’angoisses, une phobie, des addictions…

C’est donc pendant les sessions que sera d’abord travaillé le retour au calme et ensuite la récupération.

Une gêne ou un sentiment de mal-être peut impacter plusieurs sphères de la vie, et c’est pendant l’échange que l’objectif sera précisé.

Pour une consultation à but de bien-être ou de développement personnel

La sophrologie aide à developper une meilleure confiance en soi, à prendre plus facilement la parole en public, à s’affirmer, dire non, préparer des discours, des présentations,… bref, améliorer son charisme, sa prestance et sa présence, voir le positif…

Dans ce cas là, nous veillerons à viser cet objectif.

Vous n’avez pas forcément besoin d’un « problème » pour consulter votre sophrologue, puisque cette discipline améliore la qualité de vie et cible un mieux-être, en apprenant à lâcher prise et vivre une vie plus apaisée.

D’ailleurs, des personnes qui arrivent d’abord pour une thérapie et qui évoluent ensuite peuvent déboucher sur un accompagnement davantage tourné sur l’accomplissement de soi 🙂

Pour préparer un examen ou une échéance importante (compétition, permis, accouchement, opération...)

L’accompagnement aura alors un objectif précis, puisqu’il y a un événement précis qui est attendu.

La sophrologie peut aider les lycéens à préparer le baccalauréat, les étudiants à préparer des examens, et à arriver sereins le jour J.

D’ailleurs, cette discipline est utilisée dans les milieux sportifs pour préparer mentalement les sportifs à leur compétition. A un certain haut niveau, c’est le mental qui prime pour la victoire !

C’est alors qu’intervient la sophrologie en amont pour visualiser la réussite, parler les doutes, et contribuer à la réussite de ces moments clés, qui peuvent faire basculer une carrière.

respiration écrite respiration naturelle anti-stress

Enfin, comment se déroule une séance de sophrologie en ligne ?

Une séance à distance a exactement le même déroulé qu'une séance en présentiel

Il n’y a aucune raison pour que le déroulé de la séance soit différent. 

Si vous partez sur un accompagnement de plusieurs séances, pareil.

La durée, l’ordre de l’échange, de la pratique, seront les mêmes.

 

Ce que vous pouvez attendre d'une séance de sophrologie

Toute séance commence par un échange.

C’est ce que l’on appelle une anamnèse.

En tant que sophrologue, elle nous sert à relever vos besoins, vos souhaits, ce qui vous travaille. A travers des questions guidées, auxquelles vous n’avez même pas besoin de réfléchir, vous nous donnerez les informations nécessaires pour pouvoir personnaliser la pratique.

En fonction des situations, cela peut durer entre 20 et 30 minutes pour la première séance.

Si vous consultez un sophrologue pour la toute première fois de votre vie, nous soyez pas étonnés si cette phase dure un peu plus longtemps, il peut y avoir des échanges intéressants à soulever avant de passer à la pratique des exercices de sophrologue.

C’est au praticien de déterminer ce dont il a besoin et s’il a toutes les informations qu’il lui faut pour la consultation. 

Ensuite, passage à la pratique.

La première séance, en fonction des informations que vous aurez partagées, il est déjà possible de personnaliser les exercices et le vocabulaire utilisé.

C’est le savoir faire du thérapeute qui va intervenir pour réaliser cette pratique de sophrologie. Elle se découpe en deux phases :

1. Une première phase avec des exercices doux (que l’on appelle dans le jargon des relaxations dynamiques).

Ces exercices favorisent la détente, calment le mental, amènent de la sérénité.

2. Une deuxième phase consiste à réaliser une visualisation en lien avec votre objectif.

Cette visualisation se réalise lorsque le corps est détendu et favorise le travail au niveau mental et émotionnel.

Enfin, une séance de sophrologie se terminera toujours par un échange sur les ressentis, une sorte de feedback.

Faut-il une ou plusieurs séances de sophrologie pour atteindre son objectif ?

Cette question est très personnelle.

Aucun professionnel ne pourra vous garantir l’atteinte de votre objectif au bout d’une séance (ou alors cela fait clairement partie de ceux que vous ne devez pas choisir).

Premièrement, vous restez maître de votre transformation.

Le sophrologue va mettre à disposition son intelligence et les outils nécessaires pour favoriser, vous accompagner et vous donner les clés. C’est un travail en duo pour lequel personne ne pourra vous garantir une échéance.

Un peu comme le sport ou la musique, vous apprenez au fur et à mesure en étant accompagné par quelqu’un qui vous guide.

Une indication peut être donnée : en général, les sophrologues construisent des protocoles d’accompagnement sur 8 à 10 séances. En effet, les protocoles suivent une logique, parce qu’il y a plusieurs phases à passer, des déclics, des choses qui bougent à l’intérieur au fil de cet accompagnement.

Cependant, si vous vous portez nettement mieux au bout de la 4ème par exemple, aucune obligation de revenir : ce serait dommage de vous faire payer des séances alors que vous n’éprouvez plus l’envie de les réaliser ou que vous vous sentez déjà satisfaits.

La durée de l’accompagnement se discute avec votre sophrologue à chaque fois que vous le verrez de toute manière.

J’ai eu le cas pour une personne en suivi de crises d’angoisses, qui voulait réaliser des séances toutes les deux semaines, et qui au bout de la deuxième séance a souhaité arrêter parce qu’elle a commencé à surmonter ses peurs. Continuer le travail n’aurait pas forcément été productif.

Votre réussite est aussi la réussite du thérapeute, et l’objectif n’est pas de remplir l’agenda inutilement, ce qui serait une perte de temps et d’argent des deux côté. Evaluez-vos progrès constamment  !

Il existe un seul cas particulier : 

Pour une préparation à une compétition, un examen, ou un accouchement, bref quand il y a une échéance, vous devez forcément la communiquer à votre sophrologue. De toute manière, il ou elle vous posera la question.

En fonction de cette échéance et du travail à réaliser, il est possible d’estimer le nombre de séances.

exercice de respiration profonde inpiration par le nez expiration par la bouche

Au fait, qu'est ce que la sophrologie ?

On dit que c'est une discipline psycho-corporelle

Cela veut dire que la sophrologie travaille à la fois le corps et le mental, ce qui en fait une approche finalement holistique. 

Contrairement au coaching mental qui est purement mental, ou au suivi psychologique sui reste basé sur l’échange (donc mental), la sophrologie implique le corps.

Cette implication du corps passe par la respiration ainsi que des mouvements doux

En travaillant sur ces deux aspects, on arrive à harmoniser l’équilibre ressenti par la personne accompagnée. 

La sophrologie travaille sur le conscient, contrairement à l'hypnose qui travaille à niveau inconscient

La sophrologie et l’hypnose sont des disciplines cousines. Cependant, la différence majeure se situe au niveau du travail qui se fait.

Les deux approches sont verbales, non-tactiles, et en fonction de votre souhait, de votre besoin, vous verrez ce qui est le plus adapté pour vous.

C’est aussi une question que vous pouvez me poser puisque je peux vous accompagner avec les deux techniques.

La sophrologie travaille au niveau des ressentis, des sensations, dans le corps, et vous êtes en pleine association entre votre esprit et votre physique pour apprendre à vous écouter. C’est en cela que c’est une discipline connue pour la gestion du stress et pour amener davantage de calme.

Souvent, quand on a un esprit qui « va trop vite », la sophrologie permet de se stabiliser, et donc de préserver son énergie. 

Une thérapie brève, complémentaire aux psychothérapies et aux suivis médicaux

Quand on vit un stress chronique, un choc émotionnel, un traumatisme ou une maladie, il est difficile de choisir ce qui est juste pour soi, et ce qui peut alléger la peine ou la douleur.

En général, vous consultez votre médecin ou un psychologue.

Un bon sophrologue vous posera toujours cette question pour comprendre où vous en êtes de votre processus. 

Il est rare que la douzaine de séances soit dépassée puisqu’on parle de « thérapies brèves » justement.

Instantanément, vous pouvez ressentir davantage de sérénité, de calme et de quiétude.

En recommençant la pratique, vous installerez progressivement ces états de calme. Alors, la sophrologie est un excellent complément. C’est d’ailleurs une discipline de plus en plus reconnue et utilisée dans les milieux médicaux.

Une pratique née dans les années 60's qui s'est largement développée en France

La sophrologie est d’ailleurs encore peu connue dans le reste du monde.

En France, c’est une discipline qui s’est beaucoup développée dans les années 90’s, avec l’ouverture aux médecines douces et complémentaires. 

Alfonso Caycedo est le père de la discipline, qui était à l’origine psychiatre et qui s’est inspiré d’énormément de disciplines comme le yoga, l’hypnose, la philosophie zen, la méditation, la pleine conscience, la relaxation, et les psychothérapies.

Merci pour votre lecture, un plaisir de vous avoir éclairé sur ma discipline de la manière la plus transparente possible ! 🙂 

J’espère que vous avez trouvé toutes les réponses dont vous aviez besoin, et n’hésitez pas à me laisser un petite commentaire si vous en voyez d’autres. J’y répondrai avec plaisir.

Soyez actifs de votre changement !

Respirez en conscience !

Cet article vous a parlé ? Il a résonné en vous, tel le pouvoir du souffle dans votre corps… Laissez un commentaire pour donner votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je suis Sarra, sophrologue et coach spécialisée en respiration

“Mon ambition est de démocratiser le breathwork de manière éducative, pour tirer le maximum de bienfaits dans nos quotidiens modernes et pressés.”
Je pense aussi que “les gens ne s’intéressent à leur respiration que le jour où ils s’étouffent”. Loin de vouloir donner une leçon, il s’agit plutôt d’un rappel, ô combien vital.

Podcast Equilibre Rythme Ton Flow sur Spotify Youtube
Rythme Ton Flow

Le Podcast de l’Equilibre : ouverture sur des parcours inspirants, ambitieux mais pas au prix de leur bien-être.

écouter